Test antivirus 2014: Norton Internet Security (2014)

Publié le

Dans la lignée de l’édition précédente, cette nouvelle version de l’antivirus phare de Symantec remplace celle sortie en 2013, toujours sans afficher son année de millésime. D’ailleurs, les boites de ces logiciels n’ont pas changé non plus et pourtant le produit qu’elles contiennent est bien différent. Norton est d’ailleurs coutumier du fait de ne pas vouloir trop brusquer ses utilisateurs avec des interfaces trop différentes ou très compliquées: L’éditeur signe un des logiciels les plus tournés vers le grand public et cette année ne déroge pas à la règle.

Lire notre test de Norton Security

Si rien ne change à l’extérieur, l’intérieur lui connaît une micro-révolution, avec une nouvelle technologie qui permet de nettoyer les fichiers systèmes sans risque de corruption et donc de panne logicielle. Cet ajout au moteur permet de comparer certains type de fichier système à une base de données stockée dans le Cloud de Norton et de les échanger à la volée au besoin. Nous n’avons pas testé cette techno mais si vous souhaitez nous livrer votre expérience, n’hésitez pas!

Le panneau de configuration Norton

D’apparence, Norton Internet Security n’a pas spécialement évolué: Toujours le look Windows 8 simplifié, avec trois icones et un menu qui permettent de naviguer ou de lancer une analyse. Il faut un peu d’utilisation pour être réellement à l’aise dans les différents onglets et parfois le retour à l’écran principal du tableau de bord n’est pas intuitif mais comme Bitdefender, Norton mise sur les capacités de traitement automatique de la sécurité afin que l’utilisateur mette de moins en moins les mains dans le cambouis.

L’utilisateur, s’il a de moins en moins de choses à faire avec son antivirus, aura tout de même la lourde tâche de surveiller son système. En lançant une première analyse, on s’aperçoit que Symantec a aussi perfectionné la vitesse de traitement des fichiers et nous a rendu une première vérification conforme à nos attentes. Rapide, le scan n’a pas dépassé ses concurrents et se place donc à une bonne position. L’analyse contextuelle d’un dossier où étaient stockés quelques malwares n’a pas flanché et a même agi avec beaucoup de discrétion.

En analyse

Le scan profond d’une lourde base d’échantillons de malwares présents sur une clé USB a montré lui beaucoup plus d’aspérités: Si avec une vitesse impressionnante la majorité des fichiers infectés ont été détectés et neutralisés, le logiciel a accusé un léger retardement au nettoyage et semblait avoir du mal à avancer de manière silencieuse. Toutefois, il ne nous a pas été utile de lancer une analyse contextuelle pour que le moteur réagisse: C’est une bonne chose et la réactivité de Norton n’est donc plus à prouver à ce niveau. On notera tout de même quelques ralentissement lors de l’utilisation du système et à l’ouverture du tableau de rapport.

Certains malwares n’ont pu être désamorcés automatiquement. Dans ce cas, Norton préconise d’utiliser Norton Power Eraser, un anti-malware encore en Beta. Nous avons préféré utiliser Malwarebytes Antimalwares pour éliminer les traces de malwares restant, en attendant que la version définitive du logiciel de Symantec sorte officiellement.

espace dédié au support Norton

Les fonctionnalités complémentaires sont bien présentes, mais certaines sont optionnelles, comme le contrôle parental multi-plateforme qui est disponible en version gratuite, Norton Family. C’est cette version qui est accessible ici et non la version Premier, qui comporte toutes les fonctionnalités. Toutefois, cela reste amplement suffisant pour une utilisation limitée. Le Pare-feu a mis du temps à s’activer la première fois et celui de Windows est parvenu à rester actif même après un redémarrage. Le gestionnaire d’identité permet de protéger ses identifiants dans un seul endroit et prend le relais lorsqu’il s’agit de remplir un formulaire. La protection web est bien présente également, dans les recherches comme dans les navigateurs avec une toolbar qui s’affiche en permance, ce dont nous ne sommes pas fan.

Conclusion

Malgré quelques couacs, Norton Internet Security est un très bon antivirus, qui s’améliore d’années en années. Elle est loin l’époque où ce logiciel était trop intrusif et pénalisait l’utilisation de l’ordinateur. Très efficace pour stopper les menaces actives et neutraliser toute sorte de fichiers douteurs, Norton pêche un peu en désinfection et le recours à un logiciel tiers pour un nettoyage complet montre les limitations de cette suite. En revanche, l’interface est très ergonomique et utiliser au quotidien cet Internet Security n’est absolument pas déplaisant, à condition de paramétrer l’affichage de certains modules à sa convenance.

 

Téléchargez une version d’essai de Norton Internet Security 2014 sur Logithèque

 

Comparatif Antivirus 2014
Kaspersky Bitdefender Norton GData Eset McAfee Comodo Panda
Kaspersky
Bitdefender
Norton
G Data
Eset
McAfee
Comodo
Panda
ExcellentLire le test ExcellentLire le test Très bonLire le test Très bonLire le test Très bonLire le test BonLire le test BonLire le test MoyenLire le test
Acheter
Acheter
Acheter
Acheter
Acheter
Acheter
Acheter
Acheter

Comments (6)

  • sabini Répondre

    Bonjour,

    Un bon produit surement mais il ne faut surtout pas accepter le renouvellement automatique proposé.

    J’ai payé 59€ alors que la même semaine j’ai eu la mauvaise surprise de le trouver à 49€ pour 2 ans dans un supermarché.

    Je me suis bel et bien fait arnaquer.

    27 novembre 2013 à 23 h 09 min
  • Xavier Répondre

    Idem : me suis fait arnaquer de la même façon avec le renouvellement automatique : 59,99€ de jeter par la fenêtre ! Le service Client Norton n’en a rien eu à faire : c’est comme ça. Bref, je passe à la concurrence (BitDefender) car je n’en entend que du bien.
    Au revoir NORTON ! …

    6 février 2014 à 15 h 19 min
  • Galex Répondre

    Bjr LogiTheque!
    Norton’s Fan depuis 2007, j’ai connu les évolutions de versions NIS :
    2013 fut une année à pbs … j’ai même pensé me désabonner mais le renouvellement automatique m’a pris de vitesse fin 2013 et les Pbs étaient tjs là , sans aucune aide du support malgré mes commentaires via mon “compte Norton” … jusqu’au 5 avril où mon NIS a “disparu des écrans” … panique! régulièrement à l’étranger, j’ai tjs fait confiance au sérieux d’un “Antivirus payant” pour un service à la hauteur du prix … mais les clignotants, les messages automatiques et surtout ma persévérance à trouver solution parmi les liens proposés et la boite à outils Norton … j’ai désinstallé … réinstallé … à ce jour NIS 2014 fonctionne bien avec toutes ses fonctionnalités (du moins celles que j’utilisais régulièrement) et j’espère découvrir les nouvelles !
    ma confiance en Norton demeure … ma surprise est dans le commentaire ci-dessous sur le tarif pratiqué en magasin comparé au tarif “RA” alors que Norton ne fait rien (sans besoin de magasin donc!) car c’est le client qui opère lui même … Cdt, Galex

    10 avril 2014 à 1 h 09 min
  • Emery Répondre

    Je remet pas en cause que c est 1 bon produit….mais quand norton m envoie 1mail en me disant prix preferenciel de 56€ alors ke sûr ma facture on me di 26….sa fait 1 difference alors l automatique je di non…

    17 novembre 2015 à 23 h 47 min
  • Emery Répondre

    Heu suffit de dire non est on est pas correct ?

    17 novembre 2015 à 23 h 48 min
  • Emery Répondre

    Suis d accord avec galex

    17 novembre 2015 à 23 h 51 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet