Test antivirus gratuit : Kaspersky Security Cloud Free

Publié le

Longtemps absent du monde des antivirus gratuits, Kaspersky y a fait son entrée il y a quelques années avec Kaspersky Free, un produit simple, mais efficace. L’entreprise russe avait préféré proposer un logiciel peu fourni en ce qui concerne les fonctionnalités, mais suffisamment intéressant pour être une vraie protection contre les virus. Il y a quelques mois, l’entreprise a décidé de se séparer de Kaspersky Free pour proposer Kaspersky Secure Cloud Free, une solution pensée pour s’adapter aux besoins des utilisateurs. Mais qu’en est-il de l’efficacité de la version gratuite ? C’est justement ce que nous allons vérifier dans ce test.

Kaspersky Secure Cloud Free

Installation de Kaspersky Security Cloud Free

L’installation de Kaspersky Security Cloud Free n’a pas été une partie de plaisir. Pourtant, rien ne laissait présager d’éventuelles complications : notre machine était à jour et ne comportait que la protection de Microsoft.

Rapidement, Kaspersky Security Cloud Free nous a signalé une incompatibilité avec un logiciel présent sur notre PC : Malwarebytes en version 3.x. L’utilitaire d’installation a proposé de le désinstaller pour nous, puis de redémarrer le PC mais, après le redémarrage, Malwarebytes était toujours là et l’installation s’interrompait. Après deux tentatives, nous avons fini par supprimer nous-même Malwarebytes et, après un énième redémarrage, Kaspersky Security Cloud Free était enfin installé sur notre ordinateur.

Pendant le processus, l’éditeur encourage également l’installation du logiciel Kaspersky Password Manager. Si vous refusez, un raccourci est proposé dans l’interface de l’antivirus.

Une fois l’installation terminée, il est nécessaire de se créer un compte pour accéder au logiciel. Cette opération se fait en quelques clics au moment du premier lancement de Kaspersky Security Cloud Free.

Interface de Kaspersky Security Cloud Free

Si vous connaissez Kaspersky Free (dont Kaspersky Security Cloud Free est le remplaçant), vous constaterez que les deux interfaces ne sont pas si éloignées. On retrouve une fenêtre claire avec plusieurs icônes qui renvoient vers les différentes fonctionnalités de l’antivirus. Quelques boutons sont grisés, signe qu’ils ne sont proposés que dans les versions payantes de Kaspersky Secure Cloud.

Kaspersky Secure Cloud Free

Un clic sur « plus de fonctionnalités » permet de retrouver l’ensemble des options du logiciel sous forme de liste. Les paramètres, quant à eux, sont accessibles à partir de la roue crantée qui se trouve dans le coin inférieur gauche.

Nous avons trouvé l’interface de Kaspersky Security Cloud Free agréable et facile d’utilisation avec des boutons bien visibles qui rendent le programme accessible à tous.

Fonctionnalités de Kaspersky Security Cloud Free

Comme Kaspersky Security Cloud Free est un produit d’appel, nous craignions que le logiciel ne propose que peu de fonctionnalités. Et c’est le cas ; si vous installez ce produit, ne vous attendez pas à une profusion d’outils comme c’est le cas dans les éditions gratuites de certains concurrents. Ici, Kaspersky fournit le minimum syndical.

On retrouve donc une protection antivirus en temps réel qui détecte les menaces entrantes et présentes sur votre ordinateur. Plusieurs niveaux d’analyse sont proposés : l’analyse rapide, l’analyse complète, l’analyse personnalisée et l’analyse des périphériques externes. Dans cet antivirus, Kaspersky met en avant son outil Security Network qui lui permet de détecter immédiatement les menaces émergentes grâce au cloud.

Kaspersky Security Cloud Free propose aussi une option qui analyse vos comptes de connexion sur la toile pour vous avertir en cas de risque de piratage. C’est le seul outil du module « protection de la vie privée » qui est disponible dans l’offre gratuite.

Bien cachés dans les options, on retrouve aussi un destructeur de fichiers ainsi qu’un clavier virtuel, deux outils qui peuvent ponctuellement être utiles. Enfin, un onglet appelé « Nettoyage et optimisation » propose de supprimer les fichiers temporaires, de faire une restauration système ou encore de configurer le navigateur Internet Explorer de manière sécurisée… Un choix bien étrange en ce qui concerne ce dernier point puisque c’est Microsoft Edge qui est clairement mis en avant par Microsoft.

Performances de Kaspersky Secure Cloud Free

La protection de Kaspersky Secure Cloud Free est-elle efficace et suffisante ? C’est évidemment ce que nous voulions vérifier en priorité. Nous avons donc placé une sélection de virus et de malwares sur notre machine de test pour analyser le comportement de l’antivirus.

Première bonne chose : dès que nous avons réactivé l’antivirus, ce dernier s’est immédiatement manifesté pour nous faire part de ses découvertes. D’ailleurs, le simple fait de manipuler des fichiers vérolés déclenchait des alertes de la part de Kaspersky Secure Cloud Free.

Kaspersky Secure Cloud Free

Nous avons lancé une analyse contextuelle pour soumettre notre dossier infecté au moteur de l’antivirus. L’analyse a été fructueuse : Kaspersky Secure Cloud Free a enchainé les notifications pour signaler ses découvertes. Ces dernières sont d’ailleurs nombreuses puisque chaque notification correspond à un élément infecté. Autant dire que le logiciel n’a pas chômé avec notre dossier !

Kaspersky Secure Cloud Free

Sachez aussi que, par défaut, Kaspersky Secure Cloud Free supprime automatiquement les fichiers vérolés lorsqu’il ne parvient pas à les désinfecter. De quoi assurer une protection efficace pour ceux qui préfèrent laisser leur antivirus se charger de tout.

Finalement, les différentes menaces soumises ont bien été éliminées. Nous avons complété notre analyse contextuelle avec une analyse complète pour vérifier que l’ensemble des virus avaient bien été neutralisés. En cas de besoin, la zone de quarantaine est accessible à partir des options de l’antivirus.

Dans sa version gratuite, Kaspersky Secure Cloud propose aussi un outil appelé Kaspersky VPN Secure Connection. Il s’agit, comme vous l’aurez deviné, d’une solution VPN. Le logiciel est développé en collaboration avec AnchoFree qui édite le VPN Hotspot Shield. Évidemment, il s’agit de la version gratuite du VPN qui est donc assez limitée. Ainsi, l’utilisateur peut profiter de 300 Mo de données par jour et il n’a pas le choix du serveur. Mais alors, dans quel cas ce produit peut-il être utile ?

Évidemment, pas question de faire du streaming avec une si faible quantité de données. Pas question non plus de contourner une restriction géographique puisque vous ne pouvez pas choisir précisément un serveur ou un pays. Le seul cas où ce VPN peut se montrer utile, c’est en tant que protection lorsque vous vous connecterez à un réseau Wi-Fi public et que vous vous contenterez de faire un peu de navigation web.

Notre avis sur Kaspersky Secure Cloud Free

Kaspersky Secure Cloud Free est-il un bon antivirus ? Assurément ! Kaspersky Free était déjà une bonne solution gratuite et finalement, l’éditeur a fait assez peu de changements. De toute évidence, l’entreprise souhaitait faire de son produit la porte d’entrée vers l’univers payant de l’éditeur et cela se voit. Bon nombre d’outils ne sont là que pour montrer de quoi la version payante est capable.

Heureusement, l’antivirus a été capable de neutraliser efficacement les menaces que nous lui avons soumises et c’est ce qu’on demande à un antivirus gratuit. Les autres outils proposés par Kaspersky ne nous semblent pas particulièrement pertinents. Au mieux, ils pourront vous être utiles dans de rares situations, au pire vous ne les utiliserez tout simplement jamais.

Quoi qu’il en soit, Kaspersky Secure Cloud Free s’est aussi distingué par sa légèreté, la rapidité de ses analyses ainsi que par la faible fréquence des incitations à passer à une version payante. En bref, c’est un antivirus sur lequel on peut compter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet