Test de GoToMeeting : À la fois pro et accessible à tous

Publié le

Avant, Les logiciels de visioconférence se comptaient sur le doigt d’une main, avec quelques acteurs bien installés, comme GoToMeeting (alors publié par Citrix), qui fait figure de précurseur en la matière. Mais ça c’était avant.

gotomeeting

Maintenant, les logiciels de réunion en ligne plus ou moins élaborés se livrent une guerre sans merci, guerre qui a sérieusement ébranlé la position dominante de G2M (le diminutif de GoToMeeting). Cependant, rien n’est perdu pour la solution de LogMe.in, qui s’est adaptée à la compétition et propose un infrastructure solide et surtout très professionnelle.

Cet article fait partie de notre comparatif de logiciels de visioconférence. Lisez la conclusion de ces tests et nos avis sur les autres produits du même genre.

Tarification

GoToMeeting propose 3 plans, mensualisés ou annualisés. Chaque plan est proposé en fonction du nombre d’utilisateurs actifs, c’est à dire les organisateurs, sur une base mensuelle, avec un nombre de participants limités. Le tarif est plus économique avec la formule annuelle et si le nombre de participants est limité. Les options de téléphonie et de webinaires ne sont pas inclus.

Prise en main de GoToMeeting

Pour utiliser la version d’essai de 14 jours de GoToMeeting, il faut impérativement créer un compte sur la plateforme, mais uniquement si vous êtes organisateur de réunion. Les participants n’ont pas besoin de créer de compte et ces derniers peuvent rejoindre n’importe quel salon de manière complètement provisoire.

Une fois le compte créé, les étapes pour lancer organiser sa première réunion sont balisées sur la page de gestion, véritable lobby où il est possible de planifier chaque rendez-vous à l’avance et préparer chaque événement.

C’est à partir de cette interface que je vais donc lancer ma première réunion. Tout d’abord, c’est inattendu, je dois régler mon fuseau horaire qui n’est pas aligné sur ma position réelle. C’est étrange, mais il y a bien une heure de décalage entre mon PC et ce qui apparaît dans le bloc. Je détermine également la méthode de diffusion ( en ligne pour les réunions permanentes ou ponctuelles ), le nom du rendez-vous, et les paramètres audio (pour la VOIP ou le téléphone, réglé par défaut sur les USA). Je peux aussi définir un mot de passe de réunion et ajouter des co-organisateurs.

Hub de GoToMeeting

Sur cet écran, je peux aussi créer un salon virtuel, salon qui reprendra les couleurs que j’aurai choisi, et retrouver l’historique de mes réunions passées ainsi que celles prévues.

Si vous devez inviter des participants et planifier une réunion, sachez qu’il vous faudra manuellement prévenir chaque membre et réserver vos salles: GoToMeeting n’intègre pas de planificateur externe dans ses options. Vous devrez donc communiquer le lien avec l’ID de la réunion, éventuellement un mot de passe, et aussi le numéro de téléphone à appeler s’il s’agit d’une réunion téléphonique à tous les participants. Heureusement, vous pouvez copier l’invitation directement dans votre presse-papier.

Nouvelle réunion GoToMeeting

Je lance donc ma première réunion, très simplement en cliquant sur le lien présenté. Immédiatement, je suis invité à télécharger et à utiliser le client qui permet de communiquer, plutôt que de rester dans une interface web. Je m’exécute, pour arriver devant mon écran de prévisualisation, qui ressemble beaucoup à ceux des autres logiciels du genre: Test de webcam et de micro, avatar circulaire central et pseudonyme, les derniers réglages s’effectuent à cet endroit.

Mon invitation a porté, et rapidement mon contact me rejoint pour notre réunion en ligne. La qualité sonore dépend du matériel mais il n’y a aucun lag à déplorer durant les discussions: Pour le bien de ce test j’ai simulé une réunion à deux, mais pour avoir pratiqué GoToMeeting dans un cadre professionnel et interne, je confirme qu’il se montre satisfaisant à ce niveau. Il en va de même pour la qualité vidéo, même si la première utilisation peut engendrer des erreurs.

Invitation GoToMeeting

Nous vous recommandons de toujours tester le matériel avant, et notamment la webcam, et de vous assurer que celle-ci diffuse bien, ou pas, selon vos désirs. Personnellement, je ne saurais trop vous recommander de vous exercer avant une réunion, surtout si elle est importante, car la prise en main est rapide mais peut laisser sur le carreau des personnes qui ne sont pas habituées.

C’est un point commun à tous les logiciels de communication/réunions virtuelles: Elles sont plus évoluées et moins inclusives que les solutions grand public (Whatsapp, Snapchat, Messenger…) et se focalisent sur l’essentiel, parfois jusque l’austérité, mais négligent aussi l’apprentissage des nouveaux venus et des participants occasionnels.

L’organisateur a le privilège de pouvoir lancer des invitations (en fait copier le lien de la réunion ou d’ouvrir un client mail pour l’envoyer), tandis que les participants ne peuvent que copier le lien de la réunion. Une subtilité minime, au contraire de la possibilité de partager son écran, qui est propre à l’organisateur. Ce dernier pourra toutefois déléguer ce pouvoir à l’un des participants en cours de réunion.

Chaque utilisateur pourra modifier la disposition des “tuiles” ou de l’écran de présentation. Ceci est appréciable pour éviter la mise à l’écart de certains interlocuteurs ou l’emprise de l’écran partagé sur le reste de la réunion.

Le partage d’écran se manifeste sous la forme d’une icône et lance une fenêtre qui indique tous les contenus pouvant être partagés: Soit applicatifs (autres logiciels actif sur l’ordinateur), soit les pages du navigateur ouvert. Il est très facile de partager au choix un agenda, un calendrier de gestion de projets, une présentation ou une vidéo, mais également des maquettes web ou juste un site d’exemple. Je peux aussi annoter chaque écran en temps réel, dessiner des formes ou surligner.

L’ergonomie de ces outils intégrés pêche un peu à ce niveau. Il faut chercher un peu pour avoir accès à ces options, mais aussi et surtout pour en changer et les stopper. Même avec un peu de pratique, cela manque de fluidité.

Je peux aussi enregistrer une réunion et tout ce qui se passe à l’écran, décider de ne conserver que l’audio, et même les discussions écrites. Ces enregistrements sont stockés par défaut dans le Cloud et archivés dans la page personnelle de chaque compte. Il est possible de télécharger au format mp4 chaque réunion et conserver un fichier mp3 ou doc avec les conversations.

retrouver les réunions enregistrées GoToMeeting

Il y a quelques soucis avec ces enregistrements. Outre le fait qu’ils soient par défaut stockés en ligne et non localement (cela n’est pas très clair sur la documentation, qui semble ne plus correspondre à la réalité), les documents peuvent intégrer des notes et des bokmarks, qui n’ont pas voulu fonctionner pendant le test. Peut-être ais-je mal compris la manipulation? Quoi qu’il en soit, je n’ai pas pu juger de l’intérêt de cette option.

Autres souci, cette fois de confidentialité: Si l’on enregistre une discussion écrite, même dans un salon privé, toute la retranscription est reprise verbatim. Un bon conseil donc, éviter de casser du sucre sur l’organisateur d’une réunion avec les autres membres via le Chat, celui-ci peut enregistrer ce que vous écrivez et vous le reprocher plus tard…

Lé réunion touche à sa fin, chacun regagne ses pénates…Il ne me reste qu’à conclure et de vérifier l’archivage. Je me rends sur mon écran de gestion où je retrouve ma réunion passée, sa durée, les participants et les moyens utilisés. Je peux également visionner ou écouter les enregistrements, ou les télécharger. Et c’est terminé. Si la réunion n’a pas abouti, je peux aussi la supprimer, ou en planifier une autre immédiatement.

GoToMeeting Android capture

L’application mobile (Android, iOs) apporte, heureusement, ces réunions entre des plateformes différentes. Aucune différence à noter entre les applications de bureau et mobiles, si ce n’est bien évidemment un confort d’usage moindre et des fonctionnalités différentes. La qualité des vidéoconférences est la même: les écrans s’adaptent à la taille de l’écran et chaque participant peut également agir sur la disposition des tuiles. En partage d’écran cependant, pas de miracle, les smartphones seront naturellement desservis par leur résolution.

GoToMeeting
4 / 5
On aime
  • Des fonctions de base accessibles
  • Une grande expérience en la matière
  • Des options avancées utiles
  • La possibilité d'enregistrer les réunions
  • On aime moins
  • Quelques soucis techniques en utilisation avancée
  • Manque d'outils supplémentaires disponibles ailleurs
  • GoToMeeting est depuis plusieurs années le logiciel de référence en matière de visioconférence. Simple à utiliser, via une interface centrale ou dans son client, il est tout à fait adapté pour une utilisation professionnelle et semi-professionnelle, dans la mesure où même des néophytes pourront ouvrir un salon de réunion et y participer. La qualité globale des communications est satisfaisante, nous n'avons pas constaté de latence ou de bugs. C'est d'ailleurs le cœur de métier de son développeur qui mise tout sur la qualité de service, faisant fi des gadgets.

    Tout aurait été parfait sans les quelques défauts constatés, notamment avec certaines fonctionnalités avancées soit mal présentées, soit présentant un défaut de conception. Mais soyons clair, GoToMeeting permet beaucoup et convient, dans la majorité des cas, à mener des réunions à distance sans aucun souci.

    Note

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Autres articles sur le même sujet