Test de Slack, une plate-forme collaborative aux multiples fonctionnalités

Publié le

Lancé en 2014, Slack est une plate-forme collaborative très plébiscitée en entreprise. Partiellement gratuite, la solution repose sur un système de canaux de discussion permettant de dialoguer avec différents groupes d’utilisateurs. Comment savoir si Slack est la solution idéale pour votre entreprise ? Quels sont ses avantages et inconvénients ? La réponse dans notre test.

Cet article fait partie de notre comparatif de logiciels de visioconférence. Lisez la conclusion de ces tests et nos avis sur les autres produits du même genre.

Installation et première prise en main

Slack est entièrement disponible en ligne. La solution ne nécessite donc aucun téléchargement ou installation de votre part. Une version desktop est cependant disponible. Sa configuration ne prend que quelques minutes et passe par plusieurs étapes :

  • La création de votre espace de travail.
  • L’invitation de vos différents partenaires.
  • La configuration de vos différents canaux de discussions.

>>> Notez qu’il est possible de créer plusieurs espaces de travail. Chacun d’entre eux vous demandera un mail de confirmation

Canaux et utilisateurs

Une fois votre espace de travail crée, vous pourrez directement inviter l’ensemble de vos associés à rejoindre ce dernier. Les personnes invitées disposent toutes des mêmes droits de base (à savoir discuter, consulter et rejoindre les canaux de discussions).

Chaque canal de discussion peut regrouper différents utilisateurs. Cela peut, par exemple, vous permettre de réunir les équipes de vos différents pôles d’entreprise. Voyez ces canaux comme des groupes de discussions.

Notez que la version de base de Slack n’intègre aucune gestion des utilisateurs. Ces derniers, une fois ajoutés à votre espace de travail, peuvent créer leurs propres canaux et inviter qui bon leur semble.

En plus des canaux de discussion, chaque utilisateur dispose de messages privés qu’il peut échanger avec les autres utilisateurs (et lui-même pour des tests).

Chaque canal et message privé gère entièrement les fonctions de base que l’on peut attendre d’un chat IRC. Slack supporte entièrement l’intégration d’emoji, d’images, de GIFs et de vidéo. Il est aussi possible de transmettre des documents pouvant être téléchargés.

Appels vocaux et vidéo

Côté appels, la version gratuite de Slack se contente du strict minimum : il est possible de passer des appels vocaux et vidéo à une seule personne… Et c’est tout. On regrettera le manque d’options flagrant dans l’offre gratuite de Slack. Concrètement, lors d’un appel vidéo gratuit, vous ne pourrez dialoguer qu’avec un seul interlocuteur, lui envoyer des messages/réactions et couper votre webcam et micro. L’offre payante de Slack permet, quant à elle, de passer à 15 personnes par appel.

Le partage d’écran est logé à la même enseigne. Absent dans la version de base de Slack, il vous faudra passer à une des offres payantes de la plateforme pour pouvoir partager votre fenêtre ou l’ensemble de votre écran à vos interlocuteurs.

Pour ce qui est de la qualité, Slack s’en sort plutôt bien. Les appels (vocaux comme vidéo) sont fluides et il est totalement possible de réaliser des conférences de rédaction (si vous possédez la connexion nécessaire). Si votre appel est dans un canal public, il est aussi possible que vos associés vous rejoignent directement.

La boutique d’applications Slack

Impossible de parler de Slack sans évoquer sa gestion d’applications externes. Il s’agit certainement de sa fonction la plus prisée et ce qui distingue le plus Slack de ses autres concurrents.

Grâce à une boutique d’applications, il est possible de rajouter une multitude de commandes à son espace de travail. Ces dernières peuvent être de multiples natures et ajouter différentes actions à vos utilisateurs.

Parmi les applications disponibles, on retrouve notamment la gestion de vos messageries (Outlook et Gmail), une intégration de votre espace de fichiers OneDrive, mais aussi d’autres applications de vidéoconférence comme Skype ou Microsoft Teams.

Parmi les exemples cités au dessus, il est par exemple possible d’intégrer entièrement vos mails Gmail sur votre espace de travail. Cela vous permet de les consulter et de les partager aux autres utilisateurs de votre espace.

Intégrer Gmail à votre Slack vous permet de facilement partager vos mails sur la plateforme.

Parmi les autres intégrations plutôt bluffantes se trouvent d’autres logiciels de vidéoconférence comme Skype ou Microsoft Teams. Une fois l’intégration établie, il vous sera possible d’appeler l’un de vos collaborateurs moyennant une simple commande /skype ou /team-call (à condition que vous possédiez le logiciel en question sur votre machine). Avec un peu de configuration, il vous sera aisé de programmer des conférences avec d’autres logiciels externes et d’envoyer des invitations à vos collaborateurs.

Impossible d’énumérer les nombreuses possibilités de Slack lorsqu’on vient à évoquer sa gestion d’applications. Ses dernières sont très nombreuses et permettent, à terme, de transformer Slack en une véritable plateforme à tout faire. Les développeurs en herbe prendront d’ailleurs un malin plaisir à intégrer plusieurs solutions et à jongler entre ces dernières.

Tarification

A la lecture de nos premières lignes, vous aurez rapidement compris que Slack n’est pas vraiment adapté à une utilisation en entreprise dans sa version gratuite. Sa principale contrainte demeure donc l’impossibilité d’appeler plus d’une personne lors d’une conférence.

Il faut aussi compter sur l’absence de gestion d’utilisateurs. Dans sa version gratuite, le créateur de l’espace de travail dispose exactement des mêmes droits que les autres utilisateurs. Rien n’empêche donc ces derniers d’inviter n’importe qui sur votre espace de travail. Il vous sera aussi impossible de supprimer d’anciens utilisateurs qui ne devraient plus avoir les droits d’accès à votre espace.

La version standard de Slack (facturée entre 6,25€ et 7,50€ par mois) comporte ces deux ajouts et conviendra parfaitement à une majorité de TPE et PME qui désirent s’équiper avec Slack. Il faudra tout de même compter sur l’intégration de plusieurs applications externes pour bénéficier d’une véritable valeur ajoutée face à la concurrence.

Slack
3.5 / 5 Reviewer
On aime
  • Facile à mettre en place et utiliser
  • Disponible gratuitement en version web et logiciel
  • Les applications externes qui transforment Slack en véritable plateforme multi-fonctions
  • On aime moins
  • Version gratuite limitée (2 intervenants par vidéo, aucun contrôle utilisateur...)
  • L'utilisation de certaines applications peut être fastidieux
  • Interface très (trop) épurée
  • En résumé
    Allons droit au but : si vous cherchez un simple outil de messagerie pour votre entreprise sans mettre la main à la poche, vous trouverez certainement mieux ailleurs. La solution, dans sa version gratuite et brute, se contente du minimum pour les discussions. Moyennant finance et quelques configurations, Slack peut cependant se révéler être un outil indispensable à votre entreprise. Les applications à installer sont nombreuses et la plupart s'intègrent si bien qu'elle feront de Slack la plateforme de travail indispensable pour l'ensemble de vos employés.
    Note

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Autres articles sur le même sujet