Test Redmi Note 8T : une référence pour moins de 200€

Publié le

Dans la bataille des smartphones low cost, Xiaomi avait frappé un grand coup l’an dernier avec le Redmi Note 7. La firme revient avec son successeur : Le Redmi Note 8 (estampillé 8T chez nous). Toujours proposé à moins de 200 euros, le dernier né de la gamme Redmi Note peut-il faire aussi bien que son prédécesseur ? La réponse dans ce test.

redmi note pro

(Note de la rédaction : Le Redmi Note 8 est estampillé « 8T » chez nous. Cela s’explique par l’ajout d’un lecteur NFC et d’un chargeur plus rapide que sa version commercialisée en Chine. Ses proportions sont aussi un poil plus élevées.)

Le Redmi Note 8T est contenu dans un petit coffret blanc plutôt sobre. Ce dernier contient :

  • Un câble USB Type-C.
  • Un adaptateur secteur.
  • Un petit outil d’éjection de carte SIM.
  • Un guide utilisateur.
  • Une paire d’écouteurs intra-auriculaires.

Design et ergonomie

La première chose que l’on remarque sur le Redmi Note 8T est sa ressemblance quasi identique avec le Note 7 sur sa face avant. On y retrouve toujours le même écran LCD de 6,3 pouces ainsi que les grandes bandes noires de chaque côté. Si ces dernières ne sont donc pas nouvelles, elles s’avèrent tout de même peu esthétiques pour les habitués aux écrans borderless (voir incurvés). Cette tranche noire est d’autant plus présente sur la partie supérieure et inférieure de la face avant du smartphone. Seule nouveauté par rapport à l’écran du Note 7 : la présence peu discrète de la marque « Redmi » sur la partie inférieure du téléphone.

A l’inverse, la caméra selfie est assez discrète via un petit encart sur la partie supérieure du Note 8T. Ce dernier ne sera d’aucune gêne lors de l’utilisation du smartphone et peut même être masqué dans les options de l’appareil (au détriment d’une partie de l’écran). Notez que certains jeux et applications rajoutent automatiquement une bande noire à côté de la caméra ainsi que les boutons de navigation en bas de l’écran (certainement parce qu’ils ne parviennent pas à gérer l’affichage seul de la caméra selfie).

Côté face arrière, Xiaomi a décidé de doubler le nombre de capteur photo. Là où le Note 7 se contentait d’une caméra doublée d’un mode portrait, le Redmi Note 8T embarque un capteur grand angle ainsi qu’un objectif macro. Un choix presque logique en 2020 mais bienvenu afin de pouvoir capturer davantage de détails sur des plans très grands ou, à l’inverse, sur un sujet très proche. On y notera aussi la présence du capteur d’empreintes digitales.

Les boutons d’allumage et de volume se situent sur le côté droit du téléphone et restent faciles à utiliser malgré la taille de ce dernier. Le côté gauche du smartphone dispose de l’emplacement pour deux cartes SIM et une carte microSD.

Si le Redmi Note 8T reste assez grand, il tient cependant très bien en main et nous n’avons ressenti aucune gêne lors de nos semaines de test. On notera cependant son poids frôlant les 200g, en faisant de lui l’un des smartphones low cost les plus lourds du marché.

Disponible en trois coloris différents (bleu de minuit, gris ciel et blanc lunaire pour ce test), le Redmi Note 8T affiche un design élégant. Ce dernier tranche avec la majorité des smartphones au même tarif. Cela s’explique surtout par les choix du verre Gorilla Glass sur la face avant et surtout arrière du téléphone. Accouplé à une tranche en métal (ou plastique dur imitation métal), le tout est du plus bel effet pour un smartphone proposé à moins de 200 euros.

Notons cependant que l’utilisation du verre comme matériau implique une certaine fragilité en cas de chute du téléphone. Ajoutez à cela les capteurs photos qui déséquilibrent l’appareil une fois celui-ci posé sur une surface plate et vous comprendrez l’importance de l’utilisation d’une coque pour le Redmi Note 8T (comme sur la quasi majorité des smartphones d’aujourd’hui).

Au niveau des connectiques, le Redmi Note 8T dispose d’une alimentation USB Type-C. Fait assez rare pour être souligné : le smartphone dispose d’un port Jack. Un choix plutôt logique vu que le 8T s’adresse plutôt aux petites bourses non équipées de casques et écouteurs Bluetooth.


Performances et batterie

Le Note 8T est équipé d’un processeur Snapdragon 665 avec 4Go de mémoire vive. Niveau stockage, vous pourrez compter sur 32 (avec 3Go de RAM), 64 ou 128Go selon votre version. Il est cependant possible d’augmenter la capacité de stockage du Note 8T au moyen d’une carte SD.

Au niveau des performances, le Redmi Note 8T suit plutôt bien vos différentes tâches. Que vous ayez besoin de naviguer sur le web, faire des photos ou regarder Netflix, le smartphone suit parfaitement, même sur les jeux et applications assez gourmandes en ressources.

Si la majorité des jeux se lanceront sans aucun problème, les plus gros comme Call of Duty Mobile ou PUBG devront se contenter des graphismes moyens. Il est toujours possible de jouer en qualité Ultra sans perte de FPS, mais le processeur surchauffe rapidement. Le résultat avec des graphismes modérés reste tout de même très agréable et on pourra jouer durant de longues heures sans freezes ou ralentissements. Notez qu’a l’heure actuelle, il ne semble pas possible de lancer Fortnite sur le Redmi Note 8T.

Extrait de gameplay sur Call of Duty Mobile (graphismes très élevés, fréquence d’image élevée).

Il ne faudra cependant pas trop compter sur la gestion de multiples applications. Le Redmi Note 8T a la fâcheuse tendance à galérer voir se figer lorsque vous tentez de naviguer parmi un trop grand nombre d’activités.

Avec ses 4000 mAh, la batterie du Redmi Note 8T tient facilement la journée. Débranché à 8h du matin, le smartphone affiche près de 30% de batterie en fin de journée. Notre utilisation, sans être intensive, mêlait tout de même navigation sur le web, Netflix, Twitch, réseaux sociaux et parties de Call of Duty. Une performance remarquable, notamment parmi les smartphones bons marchés qui finissent plutôt dans les 20% de batterie une fois la journée écoulée.

Notez que la batterie du Redmi Note 8T supporte aussi la charge rapide. Comptez un peu plus de 1h30 pour recharger entièrement le smartphone.


Son

Afin d’être proposés à de si petit prix, les smartphones low cost doivent souvent faire des concessions. Le Redmi Note 8T n’y échappe malheureusement pas, notamment sur sa gestion du son.

Le smartphone ne dispose que d’un seul haut-parleur situé sur la droite de sa tranche inférieure. Sa position est bien pensée puisque elle évite d’obstruer le son lors d’une manipulation du téléphone à une ou deux mains.

A l’utilisation hélas, le haut-parleur du Redmi Note 8T atteint ses limites dès lors que l’on pousse un peu trop le volume. Le son devient rapidement saturé et on préférera une utilisation avec un casque ou des haut-parleurs, si possible sans-fils, pour profiter d’un son de bien meilleure qualité.


Photo & vidéo

Le Redmi Note 8T embarque 4 capteurs photo :

  • Une caméra principale de 48 Mpx.
  • Un objectif ultra grand angle de 8 Mpx.
  • Un objectif macro de 2 Mpx.
  • Une dernière caméra pour le mode portrait de 2 Mpx.

Au lancement de l’appareil photo, on y retrouve les options habituelles « Photo, Vidéo, Pro, Portrait, Panorama, Nuit, Ralenti » mais aussi des parties dédiées aux « vidéos courtes » et « 48 Mpx ». A l’image de nombreux autres constructeurs, Xiaomi aime s’inviter sur vos photos. Vos premiers clichés disposeront d’un watermark « REDMI NOTE 8T QUAD CAMERA » certes discret mais que l’on désactivera rapidement dans les options de l’appareil.

En plein jour et en extérieur, l’appareil photo du Redmi Note 8T est plutôt efficace. Pour un smartphone low cost, les clichés sont de bonne facture même si la gestion des couleurs les plus vives reste perfectible. Si les scènes ne vont pas jusqu’à paraître artificielles, le Redmi Note 8T va parfois aller jusqu’à retoucher les scènes afin d’augmenter leur luminosité, rendant les couleurs plutôt fades. Concrètement, les résultats sont corrects, sans être saisissants (ce qui n’est pas vraiment une surprise pour un smartphone low cost).

De nuit en revanche, le Redmi Note 8T montre très rapidement ses limites. Le capteur principal peine à gérer le peu d’exposition et le rendu des couleurs. Le module photo tente, tant bien que mal, de s’y retrouver mais ne parvient jamais réellement à retranscrire une scène en basse luminosité. En résultent des clichés aux détails très flous, ou surchargés par du bruit numérique. Le mode nuit n’est pas le sauveur tant attendu, puisqu’il se contentera d’augmenter l’éclairage sur les parties les plus sombres de votre scène, sans pour autant gagner en qualité.

Le capteur Macro du Redmi Note 8T s’avère être une bonne surprise. Les détails même les plus petits sont bien retranscrits que ce soit en terme de qualité ou de respect des contrastes. A l’inverse du capteur principal, les couleurs s’avèrent ici plus lumineuses et moins ternes. Si vous avez l’habitude de prendre des clichés de sujets très rapprochés, le Redmi Note 8T fera parfaitement l’affaire.

Le mode portrait s’en sort lui aussi plutôt bien. Les sujets sont bien retranscrits et la gestion de la lumière et des couleurs est plutôt bonne. Contrairement à son module principal, ce capteur ne va pas jusqu’à surexposer la scène et permet de réaliser des selfies très corrects. Les plus petits détails comme les cheveux sont aussi bien traités, malgré quelques flous sur certaines pointes lorsque l’on zoome sur l’image.

La caméra principale du Note 8T dispose d’un zoom optique x2 et d’un zoom hybride x8. Si le premier se content de cropper l’image en son centre, il reste tout de même plutôt fiable et vous permettra de réaliser des clichés plutôt réussis. On passera rapidement sur l’utilité du zoom hybride x8 tant ce dernier ne parvient pas à reproduire correctement une scène. Ce dernier lutte tant qu’il peut pour reproduire votre sujet sans trop y rajouter de bruit. Le résultat n’est cependant pas à la hauteur et vos clichés zoomés x8 seront bien souvent bien trop flous pour être appréciables.

Côté vidéo, le Redmi Note 8T est capable de filmer en 1080P avec 60 images par seconde. Le smartphone gère aussi la 4K mais au détriment de la fluidité puisque ce mode ne supporte que la 30 images par seconde.


Logiciel

Le Redmi Note 8T tourne sous Android 9 Pie avec une surcouche MIUI 11 (mise à jour au moment de notre test). S’il est difficile d’exiger la dernière version en date d’Android (la 10.0 étant sortie en septembre 2019), on sera tout de même satisfait de disposer d’une surcouche qui a fait ses preuves en matière de suivi et de mises à jour.

MIUI 11 saura vous plaire ou vous agacer. Côté logiciel, Xiaomi semble vouloir ne rien faire comme tout le monde. La surcouche a de quoi décontenancer bon nombre d’utilisateurs en inversant par exemple les boutons de navigation. Un paramètre heureusement facile à désactiver.

Autre bizarrerie propre à MIUI, les notifications sont masquées par défaut sur l’écran de verrouillage. Un réglage qui saura décontenancer les accrocs aux réseaux sociaux qui s’étonneront de ne recevoir aucune notification sur l’écran du Redmi Note 8T. Il faudra, encore une fois, passer par les paramètres du téléphone afin d’autoriser l’affichage sur l’écran de verrouillage.

Avec un mode nuit et un dark mode intégrés, MIUI 11 dispose de suffisamment de fonctions pour que vous puissiez personnalisez son utilisation, afin de reposer un peu vos yeux ou d’économiser sa batterie.

Pour ce qui est du déverrouillage, le Note 8T intègre la reconnaissance faciale et un capteur d’empreintes situé dans son dos. Ces derniers n’ont posé aucun problème lors de nos tests et se révèlent très rapides à l’utilisation. Le déverrouillage par reconnaissance faciale est instinctif, même lorsque votre visage n’est pas complètement en face de l’appareil et que la luminosité laisse à désirer. Le capteur d’empreintes est tout aussi performant avec un déverrouillage rapide même lorsque le doigt n’est pas bien positionné. Deux bonnes surprises donc.


Conclusion

Xiaomi semble avoir trouvé la bonne formule. Après son exploit réalisé avec le Redmi Note 7, la firme était attendu au tournant sur le marché des smartphones low cost. La firme ne déçoit pas et le Redmi Note 8T s’inscrit comme une suite logique à son prédécesseur.

Difficile de faire la fine bouche pour un tarif aussi peu élevé. Proposé à moins de 200€, le Redmi Note 8T s’impose comme une référence parmi les smartphones de sa gamme de prix.

Malgré quelques lacunes au niveau du son et de la photo, ce Redmi Note 8T reste un excellent choix pour les utilisateurs souhaitant faire l’acquisition d’un smartphone efficace et peu onéreux.


Où se procurer le Redmi Note 8T ?

Acheter le Redmi Note 8T sur Amazon

Acheter le Redmi Note 8T sur Gearbest

Acheter le Redmi Note 8T sur Fnac.com


Fiche technique du Redmi Note 8T

OSAndroid 9 – MIUI Global 11.0.3
CPUQualcomm Snapdragon 665 (11 nm)
GPUAdreno 610
RAM3Go / 4Go
Stockage32 Go / 64 Go / 128 Go
Wi-FiWi-Fi 802.11a/b/g/n/ac / Compatible Wi-Fi 2.4G – 5G
BluetoothBluetooth 4.2
Bandes GSM
NFCOui
Caméra arrière 48 MP, f/1.8, 26mm (grand angle), 1/2.0″, 0.8µm, PDAF
8 MP, f/2.2, 13mm (ultra grand angle), 1/4.0″, 1.12µm
2 MP, f/2.4, (macro), 1/5.0″, 1.75µm
2 MP, f/2.4, (profondeur)
Caméra frontale 13 MP, f/2.0, (wide), 1/3.1″, 1.12µm
VidéoEnregistrement 4K 30fps / 1080p 30fps-60fps / 720p 30fps
Recharge sans-filNon
Écran6,3 pouces
IPS LCD
Résolution de 409 ppi
DéverrouillageReconnaissance faciale / Capteur d’empreintes (au dos)
Batterie4000 mAh – non amovible
Charge rapide 18W
PortsPost USB Type-C / Port Jack
MatériauVerre Gorilla Glass
Poids199 grammes
Dimensions 161.1 x 75.4 x 8.6 mm
Couleurs disponiblesBleu de minuit / Blanc Lunaire / Gris Ciel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet