Test the Escapists: Journal d’un évadé potentiel

Publié le

Team 17 nous présente une production Mouldy Toof Studios: The Escapists. Ce jeu mixe allégrement le sandbox, le craft et le RPG avec pour point d’orgue de permettre au joueur de s’évader de prison. Le design 8Bit et la violence du sujet créent une dichotomie qui n’est pas inintéressante, et qui mérite que l’on s’intéresse à ce jeu, non pas en tant que joueur, mais en tant que prisonnier…Journal presque quotidien d’un détenu désireux de se faire la malle.

 

https://youtube.com/watch?v=SkRwxNOQM9o%3Ffeature%3Dplayer_embedded

Escape simulator

Jour 1: Je suis à peine en cabane que déjà j’ai envie de me barrer. C’est pas si mal ici, les gars ont l’air cool pour la plupart et on a des cellules individuelles presque confortable. J’aime bien la télé sur le mur et le petit coffre pour mettre mes trucs, mais j’aime encore plus la grille d’aération au dessus de mon lit et toutes les cachettes possibles pour planquer du matos. Faut juste que j’arrive à planquer ce journal, sinon les gardes vont savoir ce que je manigance…

Appel et revue des troupes: Matin et Soir. Les quêtes sont représentées par les points d’exclamation verts, les objets en vente par le sac jaune.

Jour 2: Ici c’est la fête du slip! C’est mon premier séjour en zonzon et c’est loin de l’idée que je m’en étais faite. Pas de colocataire, les gardes vous font des cadeaux, on a une tonne de temps libre et je peux même me faire de la thune facilement si je bosse un peu. Et en plus on prend la douche en slip (je peux faire tomber le savon) et personne ne se fait tatouer les yeux
J’ai déjà un plan avec un gars qui veut du PQ de luxe, il est prêt à lâcher 20 boules pour ça! Y’a aussi Chad qui veut que je bastonne un garde pour à peine plus cher, il peut se la mettre sur l’oreille lui.
J’ai commencé mon taf à la la laverie. Y sont fous de me laisser avec des uniformes de garde! C’est trop simple de les tirer! En plus je peux les planquer trop facilement. Par contre au réfectoire c’est un peu la zone et les mecs se fritent matin midi et soir! Mais si je pouvais, j’irai bien y bosser, ils peuvent bouffer quand ils veulent là-bas.

Il faut s’entraîner au moins une fois par jour, parce que c’est utile et parce que c’est un endroit où tout peut arriver.

Jour 5: J’ai vu au moins 5 sorties possibles. C’est du gruyère cette prison. Les conduits d’aération sont super accessible et il me faut juste un tournevis pour ouvrir la grille ou à la limite une lime mais c’est super long et les gardes peuvent repérer les ouvertures. Dehors, j’ai vu une grille qui n’est pas surveillée mais il faudrait que je trouve une pince coupante. Coleman m’a dit qu’un gars avait réussi à creuser un tunnel dans sa cellule et je vois comment il a pu faire…J’ai aussi récupéré un costume de garde mais ils m’ont viré de la laverie parce que je lavais pas assez vite, même ici je suis pas fait pour travailler! Demain je dois distraire les gardes pendant l’heure d’exercice pour que Coleman puisse dérouiller Kevin. Je sais pas comment je vais faire mais comme Burt et Jasper se détestent…

Jour 12: J’ai passé la nuit au gnouf. Ils ont embarqué tout le matos je suis dég’. J’avais fabriqué une lame avec un peigne et une lame de rasoir et là j’ai plus d’arme. Au pire je peux toujours mettre un savon dans une chaussette mais bon c’est pas l’idéal. A la prochaine fouille je ferai plus attention. Faut que je passe un coup de fil, un pote va me filer des tuyaux sur la routine des gardes et sur l’organisation de la prison.

N’oubliez pas de prendre un plateau et des couverts en plastique, car le plastique c’est fantastique…

Jour 28: C’est pas que je m’ennuie, mais j’ai l’impression de tourner en rond…J’ai essayé de me planquer dans le placard de l’infirmerie mais ils m’ont trouvé. J’ai beau aller sur Internet tout le temps il me manque la recette de la pâte à modeler pour faire un double de clés. J’ai essayé 10 fois de trouver le moyen de me faire embaucher en cuisine mais j’y arrive toujours pas. Et y’a un garde qui m’a dans le nez depuis 3 jours, il est toujours derrière mon dos à croire qu’il est amoureux. Faut se méfier de lui, la rumeur dit que sa femme vient de mourir.

Jour 32: Quel ennui. J’ai essayé de trouver de nouvelles astuces mais j’ai juste une nouvelle planque pour mes objets. Une planque qui n’a jamais vu la lumière du jour…Enfin, j’ai trouvé un rouleau de scotch et je vais essayer de me créer un outil pour creuser le sol pour me faire un passage de l’autre côté d’un mur. Grâce à ça je devrais pouvoir accéder à une échelle et arriver sur le toit.

La douche en slip, un moment fraternel et convivial pas glauque du tout avec les matons qui zieutent

Jour 37: Enfin! J’ai pu me barrer de ce trou à rat.

Jour 1: Ah les salauds ils m’ont rattrapé! Du coup ils m’envoient dans une prison mieux gardée et moins bien fréquentée. Il parait que les bagarres sont plus dures, je vais devoir passer plus de temps à m’entrainer et me trouver de nouvelles armes. Heureusement qu’avec tout ce que j’ai appris durant mon séjour précédent, je ne devrais pas rester entre ces murs plus de quelques jours…

The Escapists est disponible sur Steam et sur XBox One.

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet