Twitter impose la règle de 100 000 comptes maximum

Publié le

Le réseau social Twitter a pris la décision d’interdire l’accès à ses données via des clients tiers édités par des développeurs depuis l’été passé. Le site de microblogging a récemment mis en ligne son API assurant le chargement des messages et des comptes issus de son réseau afin de les publier sur des sites tiers. Contrairement à la version précédente, l’actuel API restreint le nombre de comptes à récupérer. La limite est ainsi fixée à 100 000 comptes.
Désormais, tous les développeurs souhaitant récupérer des comptes Twitter devront utiliser cette API les restreignant à 100 000 comptes à la fois. Certains comme Falcon Pro n’accueillent pas bien cette limitation que leur impose Twitter. Car Falcon Pro jouit d’une très grande popularité qui l’aurait déjà fait atteindre la limite autorisée de 100 000. Etant donné que cette application est payante, elle est l’objet de nombreux piratages faisant ainsi exploser le nombre de ses utilisateurs. Le créateur de Falcon Pro qui n’a conçu qu’une nouvelle version de son application a été confronté à un arrêt de son service a bout de 24h seulement en ayant atteint le nombre maximal. Car un jour après la mise en ligne de l’application 100 000 comptes auraient ainsi été ouverts obligeant l’application à refuser les inscriptions suivantes.
Le développeur de cette application s’est vu contraint de retirer son application de Google Play afin d’en bloquer les ventes. Il  a d’ores et déjà annoncé sur son compte Twitter être actuellement à la recherche de solution pour palier à cette limite fixée par le réseau. Twitter ne compte vraisemblablement pas revenir sur sa décision de limiter à 100 000 le nombre de comptes. Une solution alternative consisterait par exemple de se tourner vers la solution de Tweetbot vendue 18 € mais fixant une limite par un positionnement haut de gamme du nombre du nombre de clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet