Un logiciel anti-plagiat à l’université de Toulouse 1 Capitole

Publié le

L’université de Toulouse 1 Capitole s’est dotée d’un outil majeur dans la lutte contre la fraude et le plagiat. Il s’agit d’une application qui examine des documents (articles, rapports, mémoires, devoirs, thèses, etc.) à la recherche de la moindre similitude avec un autre document. Avec la venue des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), faire des recherches s’avère moins laborieux qu’avant. Ceci favorise l’expansion du « copié-collé », surtout dans le monde des étudiants, car cela facilite bien la rédaction.

C’est pour lutter contre ce fléau du « copié-collé » que l’université de Toulouse 1 Capitole s’est doté d’un logiciel anti-plagiat. Baptisé Compilatio.net, ce logiciel traque toute similitude entre un document soumis et ceux présents dans sa base de données. Cette dernière est composée de documents accessibles sur Internet, de documents propres à l’université et toutes les autres universités partenaires.

Comme le montre un reportage de Stéphane Compan et Laurence Boffet, de France 3, le logiciel Compilatio.net examine minutieusement le document soumis, puis surligne en couleur les zones de texte similaires à celles de documents contenus dans sa base de données. Ainsi, il affiche le pourcentage de similitude de chaque partie du texte ou du texte lui-même avec d’autres documents.

Dans le but de stopper le plagiat et rendre en même temps chaque texte original ou authentique, l’université de Toulouse 1 Capitole débourse tout de même 10.000 euros par an, afin de s’attacher les services de ce logiciel.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet