Vero, c’est comme Facebook et Twitter mais au début

Publié le

De nombreux réseaux sociaux ont essayé de se frayer un chemin à travers les géants que sont Facebook, Twitter ou Instagram et beaucoup se sont heurtés à un mur. Est-ce que Vero sera celui qui réussira à se faire une place en optant pour une nouvelle approche ?

L’histoire de Vero

Vero, c’est le petit bébé d’un milliardaire libanais. L’application disponible sur Android et iOS a été créé en 2015 mais cela fait seulement quelques jours que son succès augmente. En effet, de nombreux médias et influenceurs ne cessent d’en parler ce qui a permis au petit réseau social d’être sur toutes les lèvres.

Comment Vero se distingue-t-il des autres réseaux sociaux ?

Vero permet de partager des statuts, des images, des vidéos ou encore de partager son avis sur un film ou sur un restaurant. Contrairement à Facebook, Twitter en consort, Vero assure ne pas manipuler le fil d’actualité : les publications sont classées chronologiquement. De plus, Vero n’affiche aucune publicité et ne récupère pas les données personnelles des utilisateurs. Le cœur de l’application est le contenu publié par les utilisateurs… comme c’était le cas pour les autres au début.

Vero

Vero propose également de cibler les contenus que vous publiez : certains seront réservés à vos amis proches tandis que d’autres seront ouverts à toutes les personnes qui sont abonnées à votre profil.

Des problèmes de jeunesse

Grâce à sa mise en avant soudaine, les serveurs de Vero ont du mal à suivre la cadence. Les inscriptions tournent au ralenti tout comme l’accès à l’application qui se fait au compte goutte. Et certains contenus sont tout simplement impossibles à visionner. Toutefois, les équipes assurent travailler à la résolution des problèmes pour obtenir une expérience stable. Vero parviendra-t-elle à perdurer ? C’est la question que l’on se pose à la rédaction de Logitheque. En tout cas, si vous avez envie de tester Vero, les applications Android et iOS sont d’ores et déjà disponibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet