VPN: Découvrez les logiciels qui vous ouvrent les portes d’Internet

Publié le

Les réseaux Privés Virtuels ou VPN sont une méthode de connexion réseau chiffrée et sécurisée qui permet d’isoler en quelque sorte les connexions entre deux serveurs distants. Pour le grand public, ce type de protocole n’est pas très simple à comprendre, mais son application à un usage domestique a été “encouragé” depuis que la commissions Hadopi chasse les téléchargements illégaux depuis les logiciels de P2P et que les éditeurs bloquent leurs contenus si la connexion a été identifiée comme étrangère à leur pays de diffusion. Petit panorama des solutions qui existent…

Qu’est ce qu’un VPN?

Les logiciels de VPN vont vous permettre de surfer de manière anonyme, mais pas tant que ça. En effet, ils servent juste à modifier votre adresse IP mais toujours en utilisant la connexion fournie par votre fournisseur d’accès. Ceci dit, le fait de passer par un VPN permet déjà de contourner beaucoup de barrières, qui ont, rappelons le, été posées le plus souvent pour protéger les ayants-droits ou empêcher des problèmes de concurrence déloyale.
L’IP est une sorte d’identifiant personnel unique. A chaque fois que vous vous connectez à Internet, tous les sites que vous visitez utilisent votre IP pour vous identifier et autoriser ou non l’accés. Sans entrer dans le détail, sachez qu’une adresse IP suffit bien souvent pour trahir un internaute qui se sent sécurisé (même en utilisant la navigation privée).

Des services existent pour connaître son adresse IP

Cette IP, constituée de 4 séries de chiffres, renferme une information importante: Un code pays. Ce code pays est identifiable par tous les serveurs, et notamment ceux de Google qui adapte ses résultats en fonction de l’IP utilisée (et du moteur de recherche). Il est donc facile, pour un service de connaître le parcours d’un Internaute en suivant son adresse IP: Heure de connexion, sites visités, origine continent, pays voire ville!), données téléchargées ou partagées…Ces informations permettent aux agences de surveillance d’envoyer des comptes rendus détaillés à l’Hadopi, qui peut ainsi contacter les internautes en passant par le fournisseur d’accés.
C’est la raison pour laquelle de nombreux adeptes des torrents ou du P2P illégal passent pas un VPN, afin de ne pas se faire remarquer en utilisant une IP qui disparait dans la nature une fois déconnecté.

En utilisation, rien de plus simple: Vous lancez le VPN, il vous indique que vous êtes connecté et c’est tout! Certains vont tout de même plus loin, en vous indiquant votre nouvelle IP provisoire, ou en vous permettant de changer le Code Pays de l’IP et ainsi pouvoir profiter des services offerts sur d’autres continents.

C’est d’ailleurs cette méthode qui est plébiscitée par les abonnés historiques de Netflix, qui passent par un VPN pour se faire passer comme des utilisateurs américains et de ce fait profiter du catalogue bien plus impressionnant que celui proposé en France actuellement.

Quels sont les logiciels de VPN à connaître?

Il existe de très nombreus logiciels de VPN, en fait il y en a tellement et pour tous les goûts qu’il serait difficile de tous les recencer. En revanche, il est très facile de trouver des VPN gratuits, facilement configurables et fonctionnels, et qui offrent tout autant de services que les payants.

Tout d’abord, sachez qu’en utilisant TOR ou les logiciels et navigateurs utilisant cette technologie, vous avez comme option de pouvoir choisir votre pays de surf. Ce changement s’effectue dans la fenêtre du menu de TOR, qui se charge en parallèle du navigateur. C’est d’ailleurs une solution parfaite pour les adeptes d’anonymat complet.

Ensuite, vous trouverez une bonne poignée de VPN payants ou limités, qui offrent un service premium en plus de la possibilité de choisir son identifiant de pays. Citons par exemple Hide my Ass, Freedom-IP ou CyberGhost VPN.

Les logiciels et services gratuits eux, sont le plus souvent bridés ou se cantonnent à modifier l’IP de surf, sans autre bénéfice. Citons notamment VPNBook, PrivateTunnel (jusque 100 Mo de données), Hamachi ou HotSpot Shield, que nous déconseillons pourtant dans sa version gratuite à cause des adwares qui s’installent en même temps que le logiciel. Ou alors des solutions 100% gratuites mais spécialisées dans un domaine, comme Tuxler ou Tunngle, ou encore Lantern dans un but plus politique.

Sur mobiles, les VPN existent et se portent bien, comme F-Secure Freedome pour iOS et Android ou le nouveau et trés performant TunnelBear qui ajoute une interface graphique très agréable.

Vous trouverez de nombreuses références de VPN sur logitheque, pour PC ou Mobiles.

 

 

Comments (2)

  • ALAIN Répondre

    Après lecture je voudrais connaître les réponses à ces questions :

    1/ A quel endroit s’installe (est placé) un logiciel VPN et pourquoi ?

    2/ A quoi sert la quantité de bande passante allouée sur les VPN gratuits ou payants ?

    3/ Quels sont les critères techniques de choix d’un VPN en terme d’efficacité dans la fonction qui est la sienne ?

    4/ A quoi fait référence la notion d’OPEN VPN et de PRIVATE VPN ?

    5/ En quoi ou de quelle façon un VPN protège – il d’un blocage ou d’une suppression d’adresse IP lors de sessions de streaming ou de uploading ?

    10 novembre 2016 à 11:50
  • massi Répondre

    Ce site est Le dieu de le technologie

    18 janvier 2015 à 16:21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet