WhatsApp : Qu’arrivera-t-il à votre compte si vous refusez la nouvelle politique de confidentialité ?

Publié le

En janvier dernier, WhatsApp a annoncé une mise à jour de sa politique de confidentialité concernant la gestion des données utilisateurs. A la suite de cette annonce, les utilisateurs de l’application ont fait part de leur mécontentement et un exode vers des alternatives à WhatsApp s’est mis en marche. Pour freiner l’hémorragie, WhatsApp a décidé de reporter son changement de politique consistant à partager certaines données utilisateurs avec l’ogre Facebook. Par la suite, une deadline a été annoncée. Le 15 mai 2021 signera l’entrée en vigueur de la de la nouvelle politique de WhatsApp, mais qu’adviendra-t-il de votre compte si vous refusez les nouveaux termes de cette politique ?

Vers une suppression de compte ?

Le média TechCrunch a contacté WhatsApp dans l’optique d’obtenir de plus amples informations sur le devenir des comptes des utilisateurs s’ils n’acceptaient pas la nouvelle politique de données. Selon TechCrunch, WhatsApp va informer les utilisateurs de façon progressive sur les nouveaux changements en matière de gestion des données, tout en précisant qu’ils doivent le faire s’ils veulent continuer à avoir un accès complet aux fonctionnalités de l’application.

Si un utilisateur refuse d’accepter la nouvelle politique de gestion des données, son application continuera à fonctionner pendant quelques semaines, mais de façon limitée. WhatsApp déclare :

“Pendant une courte période, ces utilisateurs pourront recevoir des appels et des notifications, mais ne pourront pas lire ou envoyer de messages à partir de l’application.”

Traduction de la réponse de WhatsApp à TechCrunch.

Quid des utilisateurs européens ?

En janvier dernier, face au tollé, WhatsApp avait tenté d’éteindre l’incendie en précisant qu’il n’y aurait aucun changement dans les pratiques de partage de données de WhatsApp dans les pays européens. Niamh Sweeney, directrice des politiques publiques de Facebook pour l’Europe avait alors réagit sur Twitter :

Il a été signalé à tort que la dernière mise à jour des Conditions d’utilisation et de la Politique de confidentialité de WhatsApp oblige les utilisateurs de la région européenne à accepter le partage de données avec Facebook à des fins publicitaires afin de continuer à utiliser le service. C’est faux.”

“Il n’y a aucun changement aux pratiques de partage de données de WhatsApp en Europe suite à cette mise à jour. Il en résulte toujours que WhatsApp ne partage pas les données des utilisateurs de la région européenne avec Facebook dans l’éventualité d’une amélioration des produits ou des publicités.

Niamh Sweeney – Twitter

En effet, le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) contraint Facebook et WhatsApp a revoir leur copie. Facebook ne pourra donc pas utiliser les données des utilisateurs WhatsApp. Même si la société se montre plus claire, le mal est fait, et même en Europe il faut s’attendre à une seconde vague de départs vers d’autres solutions de messagerie instantanée. Rappelons que depuis l’annonce de WhatsApp, des millions d’utilisateurs se sont rués vers Telegram et Signal.

A lire aussi :

Comment exporter ses conversations WhatsApp vers Telegram ?

Source : TechCrunch, Twitter

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet