WhatsApp va retarder la mise à jour de sa politique de confidentialité

Publié le

WhatsApp est dans la tourmente depuis quelques jours. L’annonce de la mise à jour de la politique de confidentialité a été une bien mauvaise publicité pour l’application de messagerie. Pour rappel, WhatsApp a annoncé récemment que les utilisateurs allaient devoir accepter les nouvelles conditions d’utilisation qui entreraient en vigueur au mois de février. La messagerie souhaitait partager ses données avec Facebook au grand désespoir des utilisateurs. La décision n’a évidemment pas plu et les réactions négatives ont été nombreuses. Surtout, de nombreuses personnes ont décidé de fuir l’application vers des alternatives comme Signal ou Telegram…

WhatsApp pourrait bientôt cesser de fonctionner sur certains smartphones Android

Une réaction trop tardive ?

Est-ce que WhatsApp s’est senti en difficulté ? Toujours est-il que l’application de messagerie a décidé de retarder la mise en place de cette nouvelle politique de confidentialité. En effet, la plateforme a annoncé qu’elle reportait la date d’entrée en vigueur de sa nouvelle politique de protection de la vie privée de trois mois.

WhatsApp cherche maintenant à rassurer les utilisateurs :

Nous veillerons à ce que les utilisateurs aient suffisamment de temps pour examiner et comprendre les termes. Soyez assurés que nous n’avons jamais prévu de supprimer des comptes sur cette base et que nous ne le ferons pas à l’avenir.

WhatsApp (via Twitter)

WhatsApp espère maintenant que les utilisateurs prendront le temps de bien se renseigner sur ce qu’implique l’acceptation des nouvelles conditions d’utilisation. Pas sûr que cela les fasse changer d’avis. Ce qui est sûr, c’est que ceux qui veulent continuer d’utiliser WhatsApp pourront le faire jusqu’au 15 mai prochain sans avoir besoin d’accepter la mise à jour de la politique de confidentialité qui sera imposée par le service.

Lire aussi : Quelles sont les données collectées par vos applications de messagerie ?

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet