Windows 10 et confidentialité (acte 2) : Microsoft s’explique…

Publié le

Il y a quelques semaines maintenant nous vous faisions l’apologie des différents problèmes de confidentialité de Windows 10, le dernier système d’exploitation de Microsoft. Et oui, le géant américain avait tout fait pour tenter de cacher les divers outils contenus dans son système pour recueillir les données des utilisateurs, mais malheureusement pour lui, ce secret avait vite été révélé, plaçant la firme de Redmond sur le banc des accusés. Des accusations dont se défend aujourd’hui Microsoft. Ce dernier a en effet posté, il y a quelques jours maintenant, sur son blog, des explications quant à ses manières d’agir. Des explications que nous avons passées au crible !

« Windows 10 recueille des informations pour améliorer le système »

Utiliser un logiciel ou naviguer sur le Web revient pour l’utilisateur à divulguer certaines données privées. En effet, qu’on le veuille ou non, des informations fuitent. Nous laissons des traces à chaque activité et ce quel que soit l’appareil utilisé (ordinateur, smartphone, tablette). Bien évidemment il existe des outils pour se protéger, comme l’utilisation d’un VPN, mais cela ne suffit pas. Ainsi, concernant Windows 10, les données récoltées par Microsoft sont assez basiques au final, quand on les compare avec celles recueillies par d’autres sites web ou d’autres éditeurs de logiciels. Le géant américain classe ces dernières en trois catégories bien distinctes : données liées à la sécurité, données de personnalisation et enfin les données en rapport avec la publicité. Selon Microsoft « Windows 10 recueille des informations pour améliorer le système ». Une explication que certains considèrent comme bidon, mais qui d’après les données en question restent plausibles. De ce fait, numéro identifiant d’appareil, ou plantage d’application (vous savez la fenêtre qui apparaît avec comme message « envoyer le rapport d’erreur à Microsoft ») font partie de la première catégorie. Des données anonymes pour la majorité d’entre elles. Mais celles qui posent le plus de problème sont les données de la deuxième et troisième catégorie. Et là les explications de la firme deviennent un petit peu plus houleuses.

L’utilisateur au centre de la collecte de données

Si l’on en croit Microsoft, l’utilisateur aurait la main mise sur les informations qu’il souhaite ou non partager. C’est le cas des données de personnalisation comme celles que l’on fournit lors d’une recherche via Cortana. Si vous écrivez un mot, ou donnez vos préférences d’application par exemple, celles-ci sont envoyées au géant américain. Ces informations permettent selon lui de mieux connaître ses clients, et par conséquent de leur proposer des outils répondant à leurs besoins. Ces paramètres peuvent être modifiés voire complètement désactivés, le tout reste encore de savoir comment gérer les options de confidentialité de Windows 10. Mais le vrai gros problème en matière de sécurité avec Windows 10 ce sont les données liées à la publicité (troisième catégorie). Si Microsoft assure qu’il n’analyse jamais les mails ou les fichiers des utilisateurs dans le seul but de leur proposer des publicités ciblées, il n’en reste pas moins que certaines informations arrivent jusqu’à lui à l’insu même des personnes concernées. Prudence et anticipation sont ainsi de mise si vous utilisez Windows 10. Mais rassurez-vous, même si des informations personnelles vous concernant arrivent jusqu’à la firme de Redmond, le risque pour votre vie privée reste tout de même plus faible que celui engendré par le post de publications sur les réseaux sociaux par exemple.

Source

Comment (1)

  • zazou Répondre

    Cet article est très mal traduit !
    “”En effet, qu’on le veuille ou non, des informations fuites”” Il aurait été préférable d’écrire qu’il y a des fuites de certaines informations.

    “”celles que l’on fournit lors d’une cherche via Cortana””
    Lors d’une recherche !!!

    Chers journalistes, relisez vous svp !!!

    7 octobre 2015 à 10:16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet