Windows 10 et confidentialité : quand Microsoft joue avec vos données

Publié le

Windows 10 a globalement séduit les utilisateurs puisque le système d’exploitation de Microsoft aurait été installé plus de 75 millions de fois. Mais tout n’est pas rose pour la firme de Redmond et l’entreprise a quelques épines dans le pied qu’il lui est difficile de retirer. En cause, leur politique de confidentialité des données qui est loin de faire l’unanimité. Car depuis les révélations d’Edward Snowden, tout est prétexte à protéger au mieux sa vie privée en choisissant jalousement ce que vous pouvez confier à internet. Retour sur les choix pas toujours judicieux de Microsoft.

Des options bien cachées

Windows 10 est simple à installer, c’est un fait. Mais niveau vie privée, le système est loin de montrer patte blanche. En effet, lors de l’installation, vous avez peut-être été un peu trop vite et avez utilisé la « configuration rapide » proposée par Microsoft. C’est d’ailleurs ce que la plupart des gens ont fait mais cela implique que vous n’avez pas été consulté pour plusieurs choix.

Windows 10 installation

Il faut savoir que Microsoft a profité de la sortie de Windows 10 pour mettre à jour sa déclaration de confidentialité, que vous avez accepté au moment d’installer la mise à jour. On y retrouve écrit noir sur blanc :

« Microsoft collecte de nombreux types d’informations en employant différents moyens, afin d’assurer un fonctionnement efficace et de vous fournir les meilleurs produits, services et expériences. Nous pouvons combiner ces données avec des informations liées à votre identifiant utilisateur, telles que les informations associées à votre compte Microsoft. […] Lorsque vous acquérez, installez et utilisez les logiciels et services du Programme, Microsoft collecte des informations sur votre utilisation des logiciels et des services, ainsi que sur les appareils et réseaux sur lesquels ils fonctionnent. Les données que nous collectons peuvent inclure votre nom, votre adresse de messagerie, vos préférences et centres d’intérêt, votre emplacement, l’historique de votre navigation, de vos recherches et de vos fichiers, les données de vos appels téléphoniques et SMS, les données de configuration des appareils et des capteurs, les informations entrées sous forme vocale, textuelle ou manuscrite, ainsi que l’utilisation des applications. »

Derrière ce pavé un peu indigeste, Microsoft explique clairement récupérer toutes sortes d’informations concernant notre utilisation du système d’exploitation et des logiciels afin d’améliorer la pertinence de leurs services et surtout de proposer des publicités annonces plus ciblées. Mais si comme beaucoup d’utilisateurs, vous vous souciez de la confidentialité de votre vie privée et de vos données, il existe quelques astuces pour freiner les ardeurs de Microsoft.

Un petit tour dans les options

Ainsi, même si vous avez opté pour la « configuration rapide » lors de l’installation, il est possible de se rendre dans les paramètres de l’ordinateur et d’aller faire un tour dans le menu « confidentialité ». Là, vous retrouverez l’ensemble des paramètres que vous pouvez modifier pour empêcher Microsoft de vous espionner : autoriser ou non les applications à vous localiser, l’accès à l’appareil photo ou encore au microphone. A ce sujet, notre amie Cortana qui permet de faire des recherches vocales est particulièrement gourmande en informations dans le but, dixit Microsoft, d’améliorer son efficacité. Si vous comptez utiliser cette fonctionnalité, certains paramètres ne pourront pas être désactivés.

Windows 10

Mais le menu « confidentialité » n’est pas le seul à mériter un petit coup d’œil. Si vous avez commencé à utiliser Microsoft Edge, le nouveau navigateur internet, et s’il est devenu votre butineur principal, on vous conseille également d’aller regarder du côté des « paramètres avancés ». En effet, quelques options comme l’amélioration du mode lecture, de l’expérience globale ou encore la suggestion des recherches vont s’attarder sur tout ce que vous écrivez dans la barre de recherche. Ces informations sont donc transmises à Microsoft.

Du Wi-Fi à partager

Apparue tout d’abord sur les smartphones Windows Phone, la fonctionnalité Wi-Fi Sense a pour but de faciliter le quotidien des utilisateurs en partageant son réseau Wi-Fi avec ses contacts Outlook ou Skype. Sauf que vous n’avez aucun moyen de sélectionner des personnes au cas par cas, ce qui n’est pas très sécurisé si vous n’avez pas confiance en tout le monde. Comme un homme averti en vaut deux, nous vous recommandons de vous rendre dans le menu « Réseau et internet » dans les paramètres, de cliquer sur « gérer les paramètres Wi-Fi » et de décochez les options « partager les réseaux sélectionnés avec… ».

Windows 10

Des mises à jour un peu trop transparentes

On s’éloigne un peu des données pour parler des mises à jour dans Windows 10. Contrairement à Windows 8.1 et les versions antérieures, Microsoft se réserve le droit d’installer toutes les mises à jour sans vous demander votre autorisation. Si le concept peut être discutable, le plus gênant vient du fait que les mises à jour sont échangées en P2P : comprenez que lorsque vous les téléchargez, vous devenez vous aussi une source de transmission pour les autres utilisateurs. Cela a pour conséquence de pics de bande-passante qui peuvent être dérangeants, par exemple pour les jeux en ligne. Un petit tour dans les paramètres s’impose : il suffit de se rendre dans les paramètres puis “mise à jour,” d’aller à la ligne « Obtenir les mises à jour de Microsoft et en envoyer à » et de basculer sur « PC sur mon réseau local ». Ainsi, votre bande passante ne sera plus saturée ou du moins ne servira plus à transmettre les données aux autres internautes.

Windows 10

Prudence est mère de sûreté

Il convient évidemment de nuancer les faits : non Microsoft ne souhaite pas vous mettre sur écoute. Mais par défaut, Windows 10 est un système d’exploitation assez curieux et il convient de prendre le temps de le configurer selon ses besoins et son utilisation. En suivant les quelques conseils dictés ci-dessus, vous avez une bonne base pour préserver votre vie privée et garder précieusement vos données.

Comments (4)

  • ailleursland Répondre

    Ca devient fatiguant.

    j’ai acheté un pc de marque HP. En le paramétrant, je m’aperçois comme le dit votre article que Windows se réserve de nombreux droit sur ma machine, et même en décochant certains paramètres, ca ne l’empêche pas de farfouiller dans vos données et de les utiliser si vous utilisez Cortana entre autre exemple.

    HP,, qui a installé quelques programmes en surcouche fait de même, il se réserve le droit de communiquer ce que l’ont fait de son (? ) ordinateur.

    Alors si en plus j’utilise Google….! Et puis le cloud pfff, alors même que les CG de google (entre autre) indique qu’il s’autorise à les consulter, de même que vos mails Gmail…

    Il n’y pas si longtemps tout le monde aurait hurler, aussi ca passe tranquille.

    Certains diront pas si grave…

    Un exemple simple, si ces entreprises vendent leurs infos au mutuelles par exemple, et que par le regroupement d’information elles vous ont marqué comme un risque potentiel de cancer… faudra s’accrocher pour s’assurer

    Des tas de sociétés banques, crédits…. sont intéressés pour acheter ces données…. On va bientôt s’apercevoir que le fichage, ce n’est pas que de la pub ciblée.

    16 mars 2016 à 10:21
  • Régis Répondre

    Bonsoir,

    Merci pour ces excellents conseils très explicites…

    27 janvier 2016 à 18:38
  • menard Répondre

    Merci pour tout ca

    13 septembre 2015 à 10:00
  • alain_du_lac Répondre

    Et vous croyez qu’Apple ou Google sont moins intrusifs ?? La belle blague! Encore une fois, cracher sur MS fait toujours de l’audience… Et comme vous le dites vous-meme, MS est honnête et dit ce qu’il collecte. Vous pouvez désactiver tout ce qui ne vous dérange en terme de collecte en vous privant de fonctionnalités bien pratiques. A chacun de choisir selon sa “sensibilité” à l’espionnage.
    Au fait, vous utilisez peut-être un Smartphone Android ou iPhone ? Alors bonjours l’espionnage sans possibilité de modifier quoi que ce soit, à la différence de Winsows 10

    3 septembre 2015 à 11:07

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet