Zao App : Deepfake, quelles conséquences pour les utilisateurs ?

Publié le

Zao par ci, Zao par là. La toile s’enflamme depuis quelques jours au sujet de cette application développée par Momo, un éditeur d’applications sociales très populaire en Chine. Zao fait sensation pour deux raisons : ses bluffantes fonctionnalités et sa politique de confidentialité, pour le moins effrayante.

Zao App kézako ?

Zao utilise une technologie basée sur l’intelligence artificielle permettant d’insérer de façon convaincante le visage de son utilisateur dans des scènes extraites de séries ou de films. L’utilisateur prend une série de photos, et l’application se charge de remplacer le visage de l’acteur par le sien dans les scènes proposées. Les résultats sont époustouflants et font le buzz dans l’empire du Milieu, notamment sur le réseau social Weibo.

 

Zao : Les dangers sont multiples 

Comme FaceApp et de nombreuses applications de photomontages, la politique de confidentialité et de gestion des données de Zao est effrayante. Dans ses conditions d’utilisation initiales, Zao déclarait :

« Avant de mettre en ligne ou de publier du contenu, vous acceptez d’accorder à ZAO, à ses sociétés affiliées et aux utilisateurs de ZAO du monde entier le droit d’utiliser de manière irrévocable de votre photo d’origine, de vos photos et de vidéos synthétisées, gratuitement et à titre onéreux et d’apporter des modifications aux portraits des détenteurs d’origine. »

Dans une société chinoise où la validation des paiements mobiles se fait souvent par reconnaissance faciale, il y a de quoi s’inquiéter. D’ailleurs, certains utilisateurs craignant une utilisation à mauvais escient de leurs images ont demandé à Zao de supprimer les données collectées.

Un véritable mouvement de contestation est né et la société derrière Zao a finalement publié un communiqué sur Weibo annonçant un changement des conditions d’utilisation, sans pour autant convaincre :

« Nous comprenons parfaitement vos préoccupations en matière de protection de la vie privée. Nous avons entendu les questions que vous avez soulevées et nous corrigerons les points qui n’ont pas été bien pensés. Cela prendra du temps ».

Les nouvelles conditions d’utilisation de Zao sont moins floues et stipulent que le contenu généré via l’application ne sera plus utilisé à d’autres fins sans le consentement préalable de l’utilisateur.

Selon ce nouveau contrat, lorsqu’un utilisateur supprime du contenu dans Zao, ce contenu est également supprimé des bases de données de l’application. Enfin, l’utilisateur est tenu d’avoir l’autorisation d’utiliser les photos injectées dans l’application. Il sera seul responsable s’il utilise la photo d’une tierce personne sans son autorisation.

 

Zao : Actuellement, vous pouvez utiliser des milliers de données d’utilisateurs à leur insu !

 

Est-il encore possible de télécharger l’application Zao ?

Au vu des dangers potentiels, nous vous recommandons de ne pas télécharger l’application Zao, mais les utilisateurs les plus curieux peuvent l’installer sur leur iPhone en utilisant un compte Apple ID basé en Chine. Attention, l’application est exclusivement disponible en chinois.

ZAO iOS

Crédits : Zao – App Store

Zao est toujours disponible sur l’App Store chinois malgré les soupçons qui pèsent sur elle. WeChat, l’un des services de messagerie les plus populaires en Asie a d’ailleurs bloqué les liens d’invitations renvoyant vers Zao. Les utilisateurs de la messagerie peuvent néanmoins télécharger les vidéos créées avec Zao au sein de l’application.

Zao pour Android, c’est pour quand ?

Devenue un véritable phénomène en quelques jours et disponible exclusivement en Chine, l’application Zao fera à coup sûr des émules, notamment sur Android. Zao ne sera probablement jamais disponible à l’étranger, un numéro de téléphone chinois étant requis pour l’utilisation du service.

Cependant, la plateforme de Google est un marketplace de choix pour les opportunistes en tout genre. Il faut par conséquent s’attendre à une avalanche de clones plus ou moins fiables sur Google Play ou ses alternatives.

En poussant ses investigations, Logitheque découvert qu’une application similaire était en cours de développement sur Android. Il s’agit de Yanjee (Yan Ji) dont la version iOS est déjà en cours de test sur iPhone. Le site de l’application est sommaire et n’est cliquable que dans sa version mobile permettant d’accéder à la version bêta iOS via l’application Testflight d’Apple.

Zao et Yanjee entretiendraient des liens très étroits par le biais de Momo (Changsha Shenduronghe Network Technology Co., Ltd.), la plateforme sociale derrière Zao, mais nous n’avons pas pu confirmer cette information.

Yanjee iOS Deepfake app

Yanjee, une application similaire à ZAO en cours de développement

Selon le site App Annie, Yanjee a été publiée pour la première fois sur l’App Store le 28 mars 2019 et est développée par Shanghai Selected Network Technology Co., Ltd.

L’autre information à prendre en compte concerne directement la sécurité des utilisateurs. Et pour cause, pour profiter d’un tel phénomène, les hackers ne manqueront pas de proposer des applications vérolées pour duper les utilisateurs Android souhaitant voir leur visage dans les scènes les plus mythiques de leurs séries et films favoris.

À l’heure où nous rédigeons cet article, aucun clone n’a encore été recensé, mais la prudence est de mise.

MAJ du 04/09/2019 à 9h15 : La version Android de Zao est disponible mais pour l’utiliser, il faut nécessairement un numéro de téléphone chinois. D’ailleurs,l’application est exclusivement disponible en chinois. Le site espagnol Xataka Android est parvenu à l’installer en utilisant un service fournissant un numéro de téléphone chinois.

Source :Forbes

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet