Qu’est-ce que la comptabilité analytique ? Comment la faire ? Pourquoi ? Notre guide

Publié le

On en entend beaucoup parler, mais elle n’est pas obligatoire. En effet, légalement, vous n’avez pas besoin de réaliser une comptabilité analytique, mais dans les faits, ne pas la faire équivaut à faire prendre un grand risque à votre entreprise. 

Pourquoi cela ? Parce qu’elle vous permet de mieux diriger votre société, mais aussi de paraître crédible auprès de financeurs ou de dirigeants lors d’une présentation, en appuyant vos arguments sur des preuves solides et chiffrées. Alors comment la faire ? Laissez-nous tout vous expliquer.

La comptabilité analytique, qu’est-ce que c’est ? 

La comptabilité analytique repose sur la comptabilité générale : elle en analyse les résultats afin de dégager des pistes de réflexion sur les coûts d’une entreprise. 

Pour aller dans le détail, cette comptabilité analytique consiste à s’appuyer sur le résultat d’un exercice comptable pour interpréter ces chiffres, et ainsi aider les dirigeants à prendre les meilleures décisions financières pour leur société. 

Pourquoi réaliser la comptabilité analytique de son entreprise ? 

Nous en avons déjà un peu parlé en introduction, mais prenons un exemple pour mieux comprendre. Vous êtes un auto-entrepreneur en quête de financement pour booster votre société et vous implanter sur le marché. 

Bien sûr, la première chose à faire est de bien analyser le marché, afin de trouver les demandes qui ne sont pas encore comblées par vos concurrents et vous frayer un chemin jusqu’à ces prospects. En ciblant vos efforts, vous pouvez étendre vos compétences vers les services les plus porteurs. Seulement votre société ne prospéra que si vos clients compensent les investissements financiers que vous avez faits pour proposer les services dont ils ont profité. 

En effet, vous ne vendriez pas un produit, mettons une baguette de pain, moins chère que le prix qu’a couté la quantité de farine nécessaire pour la faire, vous ne gagneriez aucune plus-value. Sans compter qu’il faut penser au coût des autres ingrédients éventuels, mais aussi à l’utilisation du four, au chauffage des locaux, au coût de la personne que vous avez peut-être embauché pour vous aider, etc. 

La comptabilité analytique regarde ceci : votre rentabilité. Où vos efforts rapportent-ils le plus ? Y a-t-il un intérêt financier à employer une autre personne pour vous épauler ? Faut-il baisser ou augmenter le prix de votre baguette ? Se spécialiser dans la confection de gâteaux parce que vous faites plus de ventes, ou dans celle des viennoiseries, sur lesquelles vous gagnez une meilleure marge ? 

La comptabilité analytique vous donne des pistes fiables sur lesquelles vous appuyer pour prendre les meilleures décisions, et augmenter votre chiffre d’affaires. 

Comment faire sa propre comptabilité analytique ? 

Lorsqu’un entrepreneur débute, il se contente généralement de calculer par lui-même le coût d’un service par rapport à ce qu’il lui a coûté à partir du résultat de sa comptabilité générale. Cependant, quelle que soit la taille de votre société, vous n’êtes pas obligé de réaliser la comptabilité analytique par vous-même : des outils informatiques existent pour cela. 

L’avantage des logiciels, c’est qu’ils ne font pas d’erreurs de calcul, et vous oblige à avoir une certaine rigueur qui vous évite les oublis de coûts cachés ou autres. En outre, la plupart sont dotés d’un espace de stockage pour centraliser les fichiers et vous éviter de perdre des données importantes. 

Même les plus petits outils de comptabilité possèdent en général une fonction d’analyse pour générer des rapports et des statistiques. Nous vous conseillons, si vous montez votre entreprise, de consulter cet article : “je monte mon entreprise, quels sont les logiciels pour faire sa comptabilité soi-même ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet