Test antivirus: McAfee Internet Security 2015

Publié le

McAfee nous l’avait pourtant promis: Il allait changer de nom cette année pour devenir Intel Antivirus. Ce sera donc certainement pour l’an prochain, à moins que l’éditeur américain, qui a pourtant coupé les ponts avec son fondateur (sur des rumeurs de drogue, alcoolisme, sexe et meurtre, rien que ça), ne décide de revenir sur sa décision pour encore profiter de la notoriété d’une marque qui protège des millions de PC depuis des décennies. Et fait encore la une des tabloïds quand John nous fait des frasques…

Mais l’actualité de l’antivirus est beaucoup moins funky, voire beaucoup plus austère. Avec son ambiance gris-clair et ses menus qui rappellent les progiciels pour pompe-funèbres, McAfee Internet Security 2015 ne risque pas de déclencher des crises d’épilepsie chez les plus sensibles. Fort heureusement, le logiciel n’est pas noté sur sa propension à nous distraire mais sur son efficacité et son ergonomie.

L’installation commence…

Il est pourtant dommage de devoir utiliser un tableau de bord aussi peu adapté aux usages quotidiens des particuliers. Pas d’icônes mais des cadres contenant du texte, des menus profonds inaccessibles autrement que par la liste contextuelle, pas de boutons d’action rapides…Nous ne sommes pas en face d’un produit User-Friendly. Les professionnels restent la cible de McAfee qui de toute façon ne communique pas sur le côté familial de sa gamme, ni ne présente des photos de chatons sur ses boites.

Et quelques minutes plus tard, le résultat!

Le manque d’ergonomie de McAfee Internet Security 2015 est en corrélation avec le faible degré de paramétrage accessible par l’utilisateur lambda. Difficile de réaliser des analyses complètes sans passer par un chemin spécifique, ou alors simplement désactiver le moteur d’analyse pendant quelques instants. Si nous préférons les suites de sécurité qui parlent à tout le monde, ici il faudra se plier au parti pris de la marque de ne pas vouloir viser le grand public.

Vas y analyse

C’est donc sans enthousiasme et avec une certaine lenteur que notre première analyse complète s’est déroulée. Celle-ci aura duré plus d’une heure, même sur un PC très peu chargé en fichiers. De plus, les alertes de sécurité s’enchainent, sans avoir d’autre option que de les subir une par une et devoir corriger manuellement chaque problème. Plus inquiétant, nous n’avons pas été époustouflés par la qualité du moteur en détection, qui se réveille surtout lorsque nous manipulons un dossier bien précis ou lançons une application.

Evitons d’autoriser les programmes indésirables…

L’analyse contextuelle ou l’analyse complète sont donc ici suppléées par une analyse en temps réel réactive et optimisée. L’antivirus se comporte donc comme un chien de garde qui se réveille à proximité des dangers, mais reste muet durant sa tournée d’inspection. C’est une façon de voir les choses, mais qui ne nous permet pas d’obtenir des données exploitables sur le nombre de malwares de test détectés. En revanche, nous avons été surpris par la quasi totale amnistie envers les malwares Mac, pourtant présents en nombre. Ils ont tous été épargnés par la détection, sauf peut-être une ou deux exception, mais dans l’ensemble McAfee Internet Security 2015 n’a pas daigné bloquer ces menaces pour un autre système. Faute.

Le rapport d’activité

Sur le web, et après installation des différents modules, nous avons retrouvé la vélocité du moteur heuristique lors de l’installation de logiciels douteux, téléchargés depuis divers endroits. Tous n’ont pas été bloqués lors de la navigation et dans l’ensemble ils sont repérés aussitôt le téléchargement terminé. La protection web comme l’anti-phishing fonctionnent correctement mais inexplicablement avec un temps de latence d’une seconde. Pas de quoi s’affoler mais l’écran de prévention de McAfee vient après celui du navigateur, tandis que tous les concurrents réagissent immédiatement.

Il ne fait pas semblant…

Quant aux fonctionnalités qui composent la suite de McAfee Internet Security 2015, Pare-feu, anti-spam ou contrôle parental mis à part, elles se résument à l’essentiel. Un broyeur de fichiers, un analyseur de vulnérabilité, un module quickclean pour le nettoyage et une sauvegarde en ligne, limitée à 1Go dans sa version de base. Pas mal, mais pas suffisant pour rivaliser avec les têtes d’affiche qui proposent beaucoup plus, quitte à proposer n’importe quoi.

Conclusion

En s’adressant aux professionnels, indépendants et ingénieurs, Intel, à travers McAfee, livre un logiciel bancal et plus trop en phase avec la réalité. Si les performances globales sont correctes voire plus, la suite de sécurité souffre de lacunes, notamment vis à vis des malwares d’autres systèmes et en terme de vélocité. Les fonctionnalités supplémentaires ne relèvent pas le niveau, de même que l’ergonomie qui nous ramène au temps des années 90. Un logiciel qui reste bon, mais qui n’est plus d’actualité…



 Comparatif antivirus 2015: Le tableau

BitdefenderKasperskyEsetGDataNortonF-SecureMcAfeePanda
Bitdefender
Kaspersky
Eset
GData
Norton
F-Secure
McAfee
Panda
ExcellentExcellentTrès bonTrès bonTrès bonBonBonBon
Lire le test >Lire le test >Lire le test >Lire le test >Lire le test >Lire le test >Lire le test >Lire le test >
Acheter >Acheter >Acheter >Acheter >Acheter >Acheter >Acheter >Acheter >

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet