Tout savoir sur le statut d’auto-entrepreneur

Publié le

Envie de vous lancer dans une nouvelle aventure ou bien d’avoir une activité annexe en plus de votre travail ? Le statut d’auto-entrepreneur est peut-être la solution qu’il vous faut. Aussi appelé micro-entrepreneur, ce statut comptait plus d’1 119 000 inscrits en 2016, preuve que ceux qui veulent tenter l’aventure sont nombreux. Encore faut-il savoir comment s’y prendre. Quelles sont les démarches et les conditions à respecter ? On vous dit tout dans cet article et on vous donne même une application à installer si vous voulez vous lancez.

Devenir auto-entrepreneur : les bases

Le statut d’auto-entrepreneur est très prisé pour plusieurs raisons. En effet, il est relativement facile de devenir auto-entrepreneur justement pour encourager la création de petites activités. De plus, l’auto-entrepreneuriat a la chance de bénéficier d’un régime fiscal intéressant ce qui permet de se lancer sans courir de risques.

La démarche pour devenir auto-entrepreneur se fait uniquement via internet depuis le 1er janvier 2016. Tout se fait depuis le site URSSAF en remplissant la déclaration de début d’activité.

Votre formulaire dépendra en partie de votre domaine d’activité. Ce dernier peut être de bien des natures et, pour certains domaines, il vous faudra disposer d’un niveau de qualification suffisant.

A cela, il faudra ajouter un justificatif d’identité au format électronique (il suffit de scanner votre pièce d’identité par exemple) pour terminer votre dossier. La confirmation et toutes les informations utiles vous seront envoyées à l’adresse mail que vous avez communiquée lors de votre inscription.

Qui peut devenir auto-entrepreneur ?

Tout le monde (ou presque) peut devenir auto-entrepreneur.

Les seules conditions exigées pour obtenir ce statut sont d’être une personne physique, souhaitant créer sa propre micro entreprise afin d’exercer une activité artisanale, commerciale ou libérale. En fonction de cette dernière, vos déclarations de revenus ne s’effectueront pas forcément au même endroit.

Le statut d’auto-entrepreneur peut être exercé à plein temps ou en parallèle d’une autre activité en CDI ou CDD. Cela peut notamment être utile afin de disposer d’un complément de revenus ou d’exercer deux activités différentes. Notez que le statut d’auto-entrepreneur est soumis aux potentielles clauses de non-concurrence présentes sur votre contrat de travail.

Ne peuvent disposer du statut d’auto-entrepreneur, les travailleurs :

  • Exerçant une activité relevant de la TVA immobilière.
  • Disposant d’une activité en relation avec la location ou vente de biens de consommation durable.
  • Disposant d’une activité de location d’immeubles à usage professionnel.
  • Exerçant une activité libérale qui relève d’une autre caisse de retraite sur la CIPAV ou le SSI.
  • Exerçant certaines activités artistiques.

Être auto-entrepreneur : quelques avantages

Le statut d’auto-entrepreneur présente plusieurs avantages. Outre le fait que la démarche soit très simple à effectuer, c’est également le cas de la comptabilité. Pour faire simple : un auto-entrepreneur doit simplement avoir un livre de ses comptes, garder toutes les pièces justificatives et garder une trace de tous les achats et factures effectués. On est loin d’une vraie comptabilité comme celle d’une entreprise.

L’autre avantage, c’est que le régime fiscal pour les auto-entrepreneurs est très avantageux. En effet, depuis le 1er janvier 2016, les auto-entrepreneurs bénéficient du même régime que les micro-entrepreneurs. Par exemple, si vous ne faîtes pas de chiffre d’affaires, vous ne payez pas de cotisations sociales (mais vous devrez tout de même vous déclarer). De même les auto-entrepreneurs bénéficient d’une franchise sur la TVA à déclarer et à facturer.

Depuis le 1er janvier 2020, les auto-entrepreneurs bénéficient obligatoirement de l’ACRE (Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprises) durant leur première année d’activité. Cette dernière doit être demandée, au plus tard 45 jours après la création de sa micro-entreprise. L’ACRE est une aide permettant aux nouveaux auto-entrepreneurs de disposer d’une exonération de certaines cotisations sociales pendant une période de 12 mois suivant la création de leur activité.

Être auto-entrepreneur : quelques inconvénients

Si le statut d’auto-entrepreneur vous fait déjà rêver, sachez que ce dernier n’est pas exempt de défauts. Tout d’abord ce dernier trouve rapidement ses limites dans le chiffre d’affaire : vous ne pouvez pas demeurer micro-entrepreneur si votre entreprise s’agrandit suffisamment et réalise un certain chiffre par an.

Le fait de devenir auto-entrepreneur vous oblige également à adhérer à la Sécurité Social des Indépendants. Anciennement baptisé le RSI, ce régime social était loin de faire des heureux de par de nombreux dysfonctionnement et situations non prises en charge. Les choses semblent cependant s’améliorer depuis la création de la SSI.

Autre donnée à prendre en compte : vos déclarations. Lorsque vous débutez votre activité, vous avez le choix entre une déclaration chaque mois ou chaque trimestre. Cette dernière doit impérativement être faite, sans quoi vous serez redevable auprès de l’organisme dont vous dépendez (l’URSAFF pour les professions libérales par exemple). De même, si vous n’avez réalisé aucun chiffre d’affaire, vous devez tout de même impérativement le signaler lors de votre déclaration en ligne. Le cas échéant, vous serez assujetti à d’éventuelles sanctions financières.

Pour aller plus loin

Pour disposer de davantage d’informations, n’hésitez pas à consulter le site de l’URSAFF. Ce dernier dispose de plusieurs questions/réponses qui pourront vous aider dans vos interrogations et démarches.

Pour avoir toutes les informations importantes avec soi, il existe une application Android qui est une véritable mine d’informations. “Autoentrepreneur Pratique” répondra à bon nombre de vos questions. Qu’il s’agisse de changements au niveau du statut, de l’évolution de votre activité ou tout simplement d’une question administrative, l’application vous renverra vers différents liens officiels très utiles.

L’application dispose aussi d’un fil d’actualité qui peut s’avérer très pratique pour se tenir au courant des différents changements quant au statut d’auto-entrepreneur.

Et comme cette dernière est entièrement gratuite et privée de publicités, vous auriez tort de vous en priver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet