DipiLanAlert

  • Mise à jour le 01/09/20
  • Note :
     
Télécharger
  • Freeware

Tout comme LanAlertCenter, son prédécesseur, DipiLanAlert est un outil qui vous permettra de superviser votre réseau. Il s’adresse avant tout aux petites structures équipées de quelques dizaines voire centaines de serveurs ou autres équipements en réseau, mais qui n’ont pas les moyens de se doter d’applications onéreuses et/ou lourdes à mettre en œuvre.

Grâce à lui vous pourrez facilement et rapidement garder un œil sur votre parc, recevoir des notifications en cas d’anomalies et même de déclencher automatiquement des actions correctrices dans certains cas.

Car lorsque j’étais admin (dans une vie lointaine) j’ai souvent été confronté à la désagréable situation où, absorbé par des tâches diverses et variées, je ne m’apercevais pas toujours qu’un de mes serveurs (ou le réseau local) était “tombé” en carafe… Quand cela arrivait, je trouvais gênant et frustrant que ce soit un “simple” utilisateur qui vienne le signaler ! Ça fait désordre, mais comment faire autrement lorsque celui qui tient les cordons de la bourse est pingre comme ce n’est pas permis ?!

C’est pour éviter ce genre de situation inconfortable que mes petits doigts boudinés ont caressé les touches de mon clavier pendant des milliers d’heures pour donner naissance à LanAlertCenter en 2001 puis à son successeur, DipiLanAlert en 2020.

Principales fonctionnalités de DipiLanAlert :
• 14 analyses possibles :
 – analyse de réponse au ping,
 – analyse d’accessibilité à une base de données (tous types : MySQL, PostgreSQL, SQL Server, Oracle, SQLite, Informix, Sybase, MS-Access, Interbase, DB2, etc.),
 – analyse de la charge CPU,
 – analyse de l’espace disque libre (en valeur absolue ou relative),
 – analyse de présence d’un fichier/dossier,
 – analyse de changement de date de modification d’un fichier/dossier,
 – analyse de l’évolution du nombre de fichiers d’un dossier,
 – analyse de l’état d’une imprimante réseau (compatible avec le protocole SNMP),
 – analyse de la mémoire disponible (en valeur absolue ou relative)
 – analyse de présence/accessibilité d’un partage nommé,
 – analyse de l’état d’un port TCP,
 – analyse de la présence d’un processus,
 – analyse de l’état d’un service,
 – analyse d’accessibilité d’une url, avec optionnellement possibilité de vérifier la présence d’une chaîne

• possibilité de définir une fréquence d’analyse différente pour chaque machine surveillée,
• possibilité de définir des périodes d’exclusion d’analyse (jours et heures),
• possibilité de définir des actions à déclencher en cas de début/fin d’anomalie,
• possibilité de choisir le mode de remontée des erreurs (popup, mail, message TSE, fichier de journalisation, etc.),

Si vous êtes utilisateur de LanAlertCenter, empressez-vous de migrer vers DipiLanAlert, vous ne le regretterez pas ! Vous n’êtes pas convaincu ? Alors voici quelques arguments :
 – son ergonomie, très proche de celle de LanAlertCenter pour que vous ne soyez pas trop perturbé,
 – son look, légèrement modernisé,
 – ses fonctionnalités d’analyse enrichies (14 méthodes au lieu de 7) et améliorées ; davantage paramétrables et réalisées plus rapidement,
 – son fonctionnement qui ne s’appuie plus sur les commandes du DOS (PING, NBTSTAT, ARP, NSLOOKUP) dont l’utilisation pouvait poser des problèmes sur des versions de Windows “localisées” (traduites dans une autre langue que le français ou l’anglais),
son utilisation en mode “portable”, donc l’absence d’installeur,
 – son manuel d’utilisation, un document PDF de plus de 50 pages (que peu liront mais qui a le mérite d’exister)
 – le fait qu’il soit scindé en deux modules : une “console” de visualisation/paramétrage et un service Windows qui “fait le boulot”
 – le fait qu’il soit disponible en 7 langues (français, anglais, allemand, espagnol, italien, portugais et russe)
 – mais surtout : sa rapidité, car DipiLanAlert n’est pas une évolution de LanAlertCenter : c’est un nouvel outil totalement re-pensé et ré-écrit dans un langage de développement moderne. Fini le VB5 de pépère, place au C# et au multi-threading ! En conséquence les analyses sont nettement plus rapides et fiabilisées.

Pour en savoir plus, je vous invite à prendre connaissance du manuel d’utilisation en PDF inclus dans l’archive ! Vous y trouverez probablement de nombres réponses aux questions que vous pouvez vous poser.

Ah, une dernière chose : pour fonctionner, DipiLanAlert a besoin du Framework .NET 4.5.2 minimum…

Capture d'écran DipiLanAlert
{{ reviewsOverall }} / 5 Abonnés (1 vote)
Note
Ce que vous en pensez... Laisser un commentaire
Order by:

Be the first to leave a review.

User Avatar User Avatar
Verified
/ 5
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

This review has no replies yet.

Avatar
Show more
Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laisser un commentaire